Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → Allemagne → Les acteurs locaux du tourisme de désert au Maroc : Cas de l’erg Chebbi et de Zagora-Mhamid

Universität Bayreuth (2008)

Les acteurs locaux du tourisme de désert au Maroc : Cas de l’erg Chebbi et de Zagora-Mhamid

Bouaouinate, Asmae

Titre : Les acteurs locaux du tourisme de désert au Maroc : Cas de l’erg Chebbi et de Zagora-Mhamid

Local actors in Moroccos desert tourism. The example of Erg Chebbi and Zagora-Mhamid

Auteur : Bouaouinate, Asmae

Université de soutenance : Universität Bayreuth

Grade : Doctoral thesis 2009

Présentation
Cette étude porte sur les acteurs locaux du tourisme de désert au Maroc, aussi bien à l erg Chebbi qu à Zagora-M hamid, dans un contexte où l Etat (le ministère du tourisme) est absent et où les initiatives locales, bonnes et moins bonnes foisonnent. Nous entendons par acteur l ensemble des prestataires de services au désert, tels : le chamelier, le (faux)guide, le chauffeur de Land-rover, le cuisinier, le propriétaire des unités d hébergement, le bivouaqueur, le caravanier, le bazariste, le « faux »-guide. L erg Chebbi est considéré comme une destination classique du tourisme de désert, car il s y est développé depuis les années 1970. Tandis que Zagora-M hamid s est développé une décennie plus tard à cause de la conjoncture politique défavorable de l époque qui ne favorisait pas l émergence d un tourisme de désert dans tout ce rayon géographique. La particularité de cette forme de tourisme qu´est le tourisme de désert réside dans son développement à partir d initiatives privées, locales, dans un milieu aride, refoulé au début dans l imaginaire marocain et considéré comme un espace marginalisé et enclavé mais qui s´est vu réapproprié la perception des touristes, notamment européens, et s est imposé comme espace mythique et comme produit touristique défini. Le désert marocain, proche du vieux continent et offrant la sécurité, s impose comme une destination du tourisme saharien quoique le Maroc ne dispose pas, en comparaison avec d autres pays sahariens, de très grands ergs, tels que l imaginaire du touriste européen se le représente. Et pourtant, en feuilletant les guides et les livres touristiques ainsi que les brochures des tour-opérateurs, il apparaît clair que cette partie du sud-est marocain est bien positionnée dans l échiquier touristique saharien. Le tourisme de désert au Maroc ou précisément à l erg Chebbi et à Zagora-M hamid est d une part considéré par l Etat, par le ministère du tourisme, comme une offre touristique qui étofferait les formules de voyages proposées dans le pays et par le ministère de l Intérieur, comme un moyen de fixer les populations locales dans leurs régions natales. Et d autre part il est considéré par les acteurs locaux essentiellement comme un moyen de gain économique et secondairement comme un moyen d´échange culturel et de valorisation de l identité locale mais dont ils deviennent, au fil des ans, fort dépendants. Tandis que pour les touristes, le tourisme de désert est cette forme de voyage sélective dont ils optent pour réaliser leur mythe : découvrir le Sahara. C est dans ce contexte qu on s est intéressé à approcher les efforts des acteurs locaux pour avoir de la clientèle, leurs réseaux et stratégies, leurs interactions avec les touristes et si derrière cette quête de gain la durabilité n est-elle pas mise en cause ?

Mots clés : local actors , Erg Chebbi and Zagora-Mhamid , south-east Morocco

Présentation

Version intégrale (20 Mb)

Page publiée le 4 décembre 2015, mise à jour le 7 janvier 2018