Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → France → 2020 → Le Combretum micranthum (kinkéliba) et ses vertus

Université de Paris Descartes (2020)

Le Combretum micranthum (kinkéliba) et ses vertus

Dallank Rachel

Titre : Le Combretum micranthum (kinkéliba) et ses vertus

Combretum micranthum and its virtues

Auteur : Dallank Rachel

Université de soutenance  : Université de Paris Descartes

Grade : Doctorat Pharmacie 2020

Résumé
Originaire d’Afrique de l’Ouest, le Combretum micranthum, est une plante très utilisée dans la pharmacopée traditionnelle africaine. Il est présent dans la zone sahélienne et également dans les pays jouxtant le Golfe de Guinée allant du Sénégal au Cameroun. En fonction de son environnement, le kinkéliba peut prendre différentes formes : on le retrouve dans la savane sous forme d’arbre, d’arbuste buissonnant ou de liane. Appelée « tisane de longue vie », cette plante constitue un remède pour le traitement de nombreuses pathologies et ses indications diffèrent parfois d’un pays à l’autre. La population sénégalaise par exemple consomme ses feuilles pour son action digestive en tant que diurétique et cholagogue, mais aussi pour son effet tonifiant. Dans d’autres pays comme le Nigéria, la plante est consommée pour son activité antivirale. Au cours de ces dernières années, des recherches menées sur la composition chimique de ses feuilles ont permis de mettre en évidence la présence de diverses molécules, notamment des polyphénols et des alcaloïdes qui lui confèrent de nombreuses activités pharmacologiques. Parmi celles-ci, on retrouve une action antibactérienne, antivirale et antiparasitaire, notamment en cas de paludisme. Le kinkéliba possède aussi des propriétés antioxydantes, anti-inflammatoires et antidiabétiques. En plus de ses effets bénéfiques sur la santé, cette plante est aussi utilisée dans d’autres domaines comme la construction, l’agriculture... Encore peu connu à l’international, le kinkéliba constitue une source potentielle pou le traitement de diverses affections et pour la fabrication de futurs traitements.

Présentation (SUDOC)

Page publiée le 12 juin 2021