Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → Canada → Les perceptions des enseignants sur l’égalité scolaire et les facteurs d’inégalité entre les filles et les garçons dans le système éducatif sénégalais

Université de Montréal (2018)

Les perceptions des enseignants sur l’égalité scolaire et les facteurs d’inégalité entre les filles et les garçons dans le système éducatif sénégalais

Ndour Birné

Titre : Les perceptions des enseignants sur l’égalité scolaire et les facteurs d’inégalité entre les filles et les garçons dans le système éducatif sénégalais

Auteur : Ndour Birné

Université de soutenance  : Université de Montréal

Grade : Philosophiae Doctor (Ph.D.) en Administration de l’éducation 2018

Résumé partiel
Depuis les années 1990 avec la mise en route de la politique globale de l’Éducation pour tous, l’égalité scolaire entre les filles et les garçons est devenue un enjeu majeur pour les pays en développement, notamment pour ceux d’Afrique subsaharienne. Au Sénégal, les progrès réalisés dans la scolarisation des filles ont conduit à un renversement de l’indice de parité au primaire en faveur de celles-ci. Toutefois, bon nombre d’entre elles ne parviennent pas au cycle secondaire, ou ne l’achèvent pas. Pourtant, la situation scolaire des filles semble susciter une grande satisfaction dans le milieu de l’éducation. Notre recherche vise, d’une part, à comprendre les facteurs qui influent sur l’égalité scolaire entre les filles et les garçons et, d’autre part, à expliquer le contraste entre les progrès mitigés des filles et le sentiment d’optimisme qui entoure leur situation, à partir des perceptions des enseignants. La recherche répond à la question générale suivante : que pensent les enseignants sénégalais de l’égalité scolaire entre les filles et les garçons ? Et plus spécifiquement : 1) Quelles perceptions ont les enseignants sénégalais de la situation de l’égalité scolaire entre les filles et les garçons ? 2) Selon eux, quels facteurs influencent l’égalité scolaire de genre au Sénégal ? 3) Que préconisent les enseignants face à la situation perçue ? 4) Quelle conception ont les enseignants sénégalais de l’égalité scolaire ? Dans un premier temps, nous avons procédé à une revue de la littérature, défini les concepts clés de l’étude et établi un cadre d’analyse. Dans la deuxième étape, nous avons recueilli des enregistrements audio auprès de 107 enseignants (dont 41 femmes et 66 hommes), réunis en neuf groupes d’entrevue, dans trois lycées ruraux et deux lycées urbains. Les verbatim obtenus de la transcription des enregistrements ont été analysés avec le logiciel QDA Miner. Le logiciel nous a permis de procéder à des opérations de codage des unités de sens et de générer des résultats suivant une grille thématique structurée en quatre rubriques portant sur : a) les caractéristiques perçues par les enseignants de la situation de l’égalité scolaire entre les filles et les garçons ; b) leurs perceptions des facteurs qui expliquent cette situation ; c) les propositions suggérées par les enseignants pour l’amélioration de la situation et/ou la correction des facteurs jugés nuisibles et d) la conception que les enseignants ont de l’égalité scolaire, à travers la définition de celle-ci et les conditions de sa réalisation. L’examen des résultats de la recherche nous amène à trois conclusions. La première est que la défaveur scolaire des filles n’est pas unanimement perçue par les répondants et cela transparait à travers l’ensemble des rubriques. D’où, nous trouvons des facteurs explicatifs et des propositions d’amélioration de la situation qui renvoient au désavantage scolaire des filles, des garçons, soit des deux à la fois.

Présentation

Version intégrale (5,6 Mb)

Page publiée le 14 juin 2021