Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → ONG/NGO Coopération décentralisée → Maroc → 2021 → Protection des propriétés agricoles, des habitations et des sources d’eau contre les inondations, l’érosion, et les inondations et le boisement des zones limitrophes des douars Tamssoulte et Adad (Maroc)

2021

Protection des propriétés agricoles, des habitations et des sources d’eau contre les inondations, l’érosion, et les inondations et le boisement des zones limitrophes des douars Tamssoulte et Adad (Maroc)

Maroc

Titre : Protection des propriétés agricoles, des habitations et des sources d’eau contre les inondations, l’érosion, et les inondations et le boisement des zones limitrophes des douars Tamssoulte et Adad (Maroc)

Pays : Maroc

Numéro projet : MOR/SGP/OP7/Y1/CORE/LD/2021/11

Domaine : Land Degradation

Durée : 5/2021 — 4/2023

Présentation
Le projet sera mis en place dans les douars de TAMSSOULTE ET ADAD habités par des communautés berbères traditionnelles d’environ 374 habitants. Ils sont situés dans le versant sud des montagnes de la région de Souss Massa (limitrophes au parc de Souss Massa).

Le climat de référence est très spécifique aux zones montagneuses de l’Afrique du Nord, avec une combinaison de climat méditerranéen et montagneux, en même temps qu’une grande fluctuation entre les saisons : des étés chauds et secs, et des hivers froids et humides.

Le changement climatique est observé et vécu par les communautés, avec une augmentation des températures et des épisodes de sécheresses de plus en plus fréquentes, et une irrégularité des modes de neige et de pluie, avec particulièrement des inondations violentes de plus en plus imprévisibles.

Face à ce dérèglement climatique, les hommes des communautés sont de plus en plus obligés d’émigrer vers les grandes villes et à l’étranger de façon saisonnière pour trouverdu travail, laissant les femmes seules avec des responsabilités croissantes. Les agriculteurs locaux se sont tournés vers les cultures de rente qui ont conduit à une situation où les villages sont devenus très dépendants du marché pour la subsistance quotidienne. Par conséquent, les communautés sont devenues très vulnérables aux inondations dévastatrices qui isolent régulièrement les villages pour plusieurs semaines, les coupant de tous les moyens de transport. Les inondations impactent également de façon négatives les infrastructures essentielles telles que les canalisations traditionnelles d’eau, conduisent à la dégradation des terres et l’érosion hydrique.

Dans ce contexte, le projet procédera à la régénération de la forêt, la préservation du sol, de la biodiversité et des ressources hydriques pour le renforcement de la résilience de l’écosystème local contre les sécheresses de plus en plus fréquentes et à des pluies torrentielles de plus en plus violentes.

Financement
Grant Amount (GEF) : US$ 25,000.00

GEF Small Grants Programme

Page publiée le 7 juillet 2021