Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → Belgique → Modulation des structures de végétation auto-organisées en milieu aride/Self-Organized Vegetation Pattern Modulation in Arid Climates

Universite Libre de Bruxelles (2010)

Modulation des structures de végétation auto-organisées en milieu aride/Self-Organized Vegetation Pattern Modulation in Arid Climates

Deblauwe, Vincent V. B. B. R.

Titre : Modulation des structures de végétation auto-organisées en milieu aride/Self-Organized Vegetation Pattern Modulation in Arid Climates

Auteur : Deblauwe, Vincent V. B. B. R.

Université de soutenance : Universite Libre de Bruxelles

Grade : Doctorat en sciences 2010

Résumé
À l’échelle macroscopique, à savoir celle du paysage, la couverture végétale des milieux arides apparaît comme fortement hétérogène. cette organisation spatiale des peuplements est habituellement attribuée aux processus de facilitation et de compétition qui opèrent à l’échelle microscopique des individus végétaux. le qualificatif d’auto-organisées fut donc attribué à ces végétations qui se structurent en l’absence d’hétérogénéité préexistante du milieu physique. l’auto-organisation de la végétation fut particulièrement bien étudiée dans le cas des structures périodiques connues dès les années ’50 sous le nom de brousses tigrées. depuis les années ’90, un pas en avant dans la compréhension de ce phénomène fut accompli grâce au développement de modèles mécanistes de la dynamique de la phytomasse et des ressources, émanant du cadre théorique de l’auto-organisation des structures dissipatives. ces modèles se rejoignent sur un ensemble de prédictions robustes et vérifiables concernant la formation, le maintien et la modulation par l’environnement des structures macroscopiques. durant le même laps de temps, notre niveau d’analyse a connu une expansion sans précédent, à la fois dans le temps et dans l’espace, grâce au développement de l’imagerie satellitaire et des outils d’analyse spatiale. nous nous trouvons dès lors à un moment charnière pour la validation macroscopique des théories d’auto-organisation des végétations en milieu aride. le présent travail s’articule en quatre études, chacune traitant d’une prédiction différente. nous avons mis en évidence les principales variables responsables de la formation des structures et de leur modulation en termes d’échelle et de géométrie. enfin avons démontré la mobilité des structures sous l’effet d’une pente de terrain.

Mots-clés : GIS | spatial ecology | remote sensing | Sahel | aridity | potential distribution | brousse tachetée | vegetation pattern | spotted bush | brousse tigrée | tiger bush

Présentation

Version intégrale

Page publiée le 4 septembre 2010, mise à jour le 24 décembre 2019