Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → Projets 2018 → Revitaliser un port de pêche pour dynamiser toute une région (Mali)

2018

Revitaliser un port de pêche pour dynamiser toute une région (Mali)

Mali

Titre : Revitaliser un port de pêche pour dynamiser toute une région (Mali)

Pays : Mali

Dates : A compter de 2018

Contexte
Konna, un port de pêche situé le long de la rivière Niger, est un endroit stratégique dans le centre du Mali. La prise de la ville depuis la crise de 2012 s’est accompagnée de la destruction d’une bonne partie des infrastructures portuaires, et, effet logique, par la déstructuration d’une bonne partie des activités économiques liées à la pêche. Un effet néfaste pour les 50 000 habitants de la commune et, plus largement, pour toute la région qui compte autour de 260 000 habitants.

Depuis, le manque de travail, comme les difficultés quotidiennes aggravent l’insécurité. Et, réciproquement, celle-ci aggrave les conditions de vie. Une tendance d’autant plus marquée, qu‘outre la pêche, la collecte des poissons, le tri, l’écaillage et le transport occupaient directement des milliers de maliens, très majoritairement des jeunes de moins de 35 ans. Pour stopper cette spirale négative, le projet « Relèvement et stabilisation économique de Konna » a pour objectif de reconstruire un environnement économique et social stable.

Descriptif
Celui-ci se décline sur plusieurs points clés. Première étape, il a pour but de reconstruire les infrastructures, le port comme les pistes entre les villages de la zone, pour accélérer le redémarrage de l’activité économique et faciliter les échanges. Parallèlement, des actions porteront sur la création et le développement d’emplois liés directement à la pêche et aussi à l’agriculture et l’élevage. Ces actions prendront la forme de programmes de création d’emplois et d’auto-emplois.

Troisième facette du projet, une partie des actions viseront à rétablir et accroitre les services de base, à savoir l’accès à l’eau potable, à l’électricité et la création de filets sociaux de protection minimum. A travers toutes ces actions, il s’agit aussi d’appuyer les autorités locales via une participation citoyenne. Accompagnée des mesures de sécurité nécessaires, la remise en état et le développement des services de base comme l’accès à l’eau devraient provoquer l’adhésion des habitants. De plus, cela contribuera à leur donner une vision plus positive de l’Etat.

Mis en œuvre : Banque mondiale et AFD

Montant  : 8,5 M€

Présentation (Alliance Sahel)

Page publiée le 7 août 2021