Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → Projets 2019 → Alimentation en eau et assainissement des villes de Kismayo et Baidoa Somalie

2019

Alimentation en eau et assainissement des villes de Kismayo et Baidoa Somalie

Somalie

Groupe de la Banque Africaine de Développement

Titre : Alimentation en eau et assainissement des villes de Kismayo et Baidoa Somalie

Pays : Somalie

Identifiant IATI : 46002-P-SO-E00-003
Date d’approbation : 19 juil. 2019
Date prévue d’achèvement : 31 déc. 2023

Mise en oeuvre : Government of Somalia

Description
Le présent projet vise à améliorer la qualité de vie, l’inclusivité et la résilience, à travers la fourniture de services durables d’eau et d’assainissement. Il est axé sur l’élargissement de l’accès à une eau salubre, l’amélioration de l’assainissement et le renforcement des capacités pour une meilleure prestation de services d’eau et d’assainissement dans les villes de Kismayo (État du Jubaland) et Baidoa (État du Sud-Ouest). En améliorant l’accès à un approvisionnement en eau salubre et fiable, le projet réduira l’exclusion économique et sociale des groupes pauvres et vulnérables vivant dans les deux villes, dont environ 60 % de la population vivent sous le seuil de pauvreté absolue et 65 % sont âgés de moins de 30 ans, et souvent chômeurs. Le projet élargira l’accès à des services d’alimentation en eau et d’assainissement financièrement abordables à Kismayo et à Baidoa, en particulier pour les personnes déplacées de l’intérieur (PDI), qui constituent 43 % de la population, et qui contribuent grandement à la croissance de l’habitat informel dans les deux villes, et éprouvent beaucoup de difficultés pour s’approvisionner en eau salubre et assainir leur milieu de vie. La tarification de l’eau et de l’assainissement seront revus pour y intégrer des tarifs minimaux, qui permettent souvent aux personnes en plus grande difficulté d’accéder aux services d’eau et d’assainissement. Des établissements scolaires, sanitaires et commerciaux bénéficieront aussi d’infrastructures améliorées d’adduction d’eau et d’assainissement, de formation en hygiène et de promotion de la salubrité du milieu. Le projet coûtera environ 9,589 millions d’UC et sera exécuté en 48 mois pour s’achèver en septembre 2023.

Objectifs
L’objectif du projet est de contribuer à l’amélioration de la qualité de vie, de l’inclusion et de la résilience à travers la fourniture de services d’eau et d’assainissement durables. Compte tenu de l’insuffisance des ressources et de la fragilité du pays, où des années de conflit prolongé et d’excès de violence ont paralysé la prestation de services, le projet se concentre sur les aspects suivants : i) la construction/réhabilitation d’infrastructures d’alimentation en eau et d’assainissement en vue d’améliorer l’accès de populations non desservies à des services d’approvisionnement en eau salubre et d’assainissement de base, ii) l’action en complémentarité avec les interventions d’autres donateurs et iii) le renforcement des capacités du MoEWR et des deux États fédérés (Jubaland et Sud-Ouest), en vue d’améliorer la prestation de services à travers des partenariats public-privé innovants. L’approche adoptée contribuera aussi bien à améliorer la qualité de vie des bénéficiaires et qu’à renforcer la résilience dans les deux villes.

Financement
Engagement : U.A 8 627 000
1 UAC = 1,4264 USD (Juillet 2021)

Groupe de la Banque Africaine de Développement

Page publiée le 5 août 2021