Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → Projets 2019 → Programme de résilience à la sécheresse et de développement de moyens de subsistance durables – Projet V (DRSLP-V) Erythrée

2019

Programme de résilience à la sécheresse et de développement de moyens de subsistance durables – Projet V (DRSLP-V) Erythrée

Erythrée

Groupe de la Banque Africaine de Développement

Titre : Programme de résilience à la sécheresse et de développement de moyens de subsistance durables – Projet V (DRSLP-V) Erythrée

Pays : Erythrée

Identifiant IATI : 46002-P-ER-AAZ-001
Date d’approbation : 26 nov. 2019
Date prévue d’achèvement : 31 déc. 2025

Mise en oeuvre : MINISTRY OF AGRICULTURE

Description
Le Projet de résilience à la sécheresse et de développement de moyens de subsistance durables V s’inscrit dans l’action que mène la Banque pour aider l’État d’Érythrée à mettre en œuvre son Plan national de développement indicatif (PNDI), dont les objectifs sont les suivants : (i) accélérer la croissance économique ; (ii) réduire la pauvreté en milieu rural ; (iii) accroître le niveau de nutrition et la sécurité alimentaire ; et (iv) augmenter les exportations et diminuer les importations. Le projet répond donc directement à la volonté des pouvoirs publics d’améliorer la productivité agricole et de réduire la vulnérabilité climatique en favorisant la collecte des eaux de pluie par la construction de barrages en maçonnerie et de dynamiser le secteur par une participation active dans l’agro-industrie pour la création d’emplois. Dans sa forme, le DRSLP V est conçu comme une partie et la continuation des projets d’investissement multinationaux, y compris les DRSLP II et DRSLP IV, dans le but principal de soutenir le développement des infrastructures agricoles (ouvrages de génie civil) comme vecteur de la hausse de la production de cultures à haute valeur ajoutée, de la fourniture d’installations portatives domestiques d’eau, du développement de la chaîne de valeur et des compétences dans le secteur agroalimentaire et du renforcement des capacités. Le programme est un catalyseur et un facilitateur pour faire face aux problèmes de nutrition et d’insécurité alimentaire, des pertes après récolte, du taux de chômage élevé et de l’insuffisance des micro, petites et moyennes entreprises (MPME) dans le secteur agricole. Sa mise en œuvre est articulée autour de quatre composantes, à savoir i) Développement des infrastructures et gestion intégrée des ressources naturelles, ii) Diversification des moyens d’existence, liens avec le marché, transformation des produits agricoles et valeur ajoutée, iii) Production animale et végétale et santé, et iv) Gestion du projet et renforcement institutionnel. Le coût total du projet avec les imprévus s’élève à (19,135 millions d’UC).

Objectifs
L’objectif principal du projet est de contribuer à la sécurité alimentaire et nutritionnelle et au développement économique durable. Les objectifs spécifiques du projet sont les suivants : (i) améliorer la production et la productivité des cultures et de l’élevage, ce qui se traduira par une hausse des revenus agricoles nets des bénéficiaires du projet ; (ii) élargir les possibilités d’activités agricoles et agroalimentaires en Érythrée rurale afin de promouvoir les moyens de subsistance et le développement économique en milieu rural ; et (iii) accroître la substitution des importations en augmentant les prix et en transformant l’agriculture.

Bénéficiaires
Les villages entourant les sites du projet seront les bénéficiaires directs de toutes les activités, parmi lesquelles l’approvisionnement des ménages et du bétail en eau, l’irrigation, la gestion des bassins versants des sites touchés et la fourniture d’installations telles que les installations de collecte et de transformation du lait, la commercialisation et les intrants agricoles ciblant au total 1 500 ménages agricoles.

Financement
Engagement : U.A 17 488 000
1 UAC = 1,4264 USD (Juillet 2021)

Groupe de la Banque Africaine de Développement

Page publiée le 27 juillet 2021