Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → Projets 2019 → Projet Zone de Transformation Agro-industrielle du Sud (PZTA-Sud ou Agropole Sud) Sénégal

2019

Projet Zone de Transformation Agro-industrielle du Sud (PZTA-Sud ou Agropole Sud) Sénégal

Sénégal

Groupe de la Banque Africaine de Développement

Titre : Projet Zone de Transformation Agro-industrielle du Sud (PZTA-Sud ou Agropole Sud) Sénégal

Pays : Sénégal

Identifiant IATI : 46002-P-SN-AAG-003
Date d’approbation : 18 déc. 2019
Date prévue d’achèvement : 31 mars 2025

Mise en oeuvre : MINISTERE DE L’ECONOMIE ET DES FINANCES

Description
Le Projet de Zone de Transformation Agro-industrielle du Sud (PZTA-Sud ou Agropole Sud) est un des projets phares du Plan Sénégal Emergent (PSE) à l’horizon 2035. Il prévoit l’élargissement des moteurs de croissance de deux (télécommunication et services) à six avec quatre nouveaux (agriculture et agro-alimentaire, habitat, mines et tourisme). Le PZTA-Sud vise à créer les conditions requises pour accroitre l’investissement privé dans les filières ciblées, notamment en matière de transformation des produits agricoles, de fourniture d’intrants et de prestations de services. Les résultats attendus concernent l’amélioration de la sécurité alimentaire et nutritionnelle des bénéficiaires ainsi que de leurs revenus grâce à un meilleur accès aux marchés, aux intrants agricoles et aux services. A cet effet, le projet prévoit (i) l’augmentation de l’investissement privé grâce aux facilités fournies (écosystème d’affaires plus favorable, construction d’un module agro-industriel central (Adéane), trois (3) modules régionaux (Bignona, Sédhiou et Kolda) et cinq (5) plateformes d’agrégation et de services ; et (ii) le renforcement des capacités des acteurs de la chaîne de valeur dans les secteurs agro-industriels (structuration/organisation des chaînes de valeur, formation, facilité d’accès au financement, production par la recherche in-vitro de mangues, noix de cajou, plants de maïs, etc. ). Le projet comprend trois (03) composantes, à savoir : (a) l’appui à la mise en place d’un écosystème des affaires favorable à l’investissement privé dans l’agro-industrie ; (b) l’amélioration durable des capacités des producteurs des filières agro-industrielles ; (c) la coordination, la gestion et le suivi-évaluation.

Objectifs
Le but du projet est de contribuer à la réduction de la pauvreté en milieu rural et à l’accroissement de la part de l’agro-industrie dans le taux croissance économique du pays.

Bénéficiaires
Les principaux bénéficiaires du projet sont les populations des régions de Ziguinchor, Kolda et Sédhiou. Le nombre de ménages qui seront touchés est estimé à 65 000 soit environ 365 000 personnes (dont 50% de femmes et 60% de jeunes). Le nombre de personnes qui seront indirectement touchées correspond à la population de la région naturelle de Casamance estimée à 2 millions d’habitants en 2018.

Financement
Engagement : U.A 36 391 269,47
1 UAC = 1,4264 USD (Juillet 2021)

Groupe de la Banque Africaine de Développement

Page publiée le 22 juillet 2021