Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → ONG/NGO Coopération décentralisée → Djibouti → Un Jardin Scolaire pour mieux Apprendre à Randa (Djibouti)

2020

Un Jardin Scolaire pour mieux Apprendre à Randa (Djibouti)

Djibouti

Titre : Un Jardin Scolaire pour mieux Apprendre à Randa (Djibouti)

Pays : Djibouti

Numéro projet : DJI/SGP/OP6/Y5/CORE/SAHEL/2019/16

Domaine : Climate Change Mitigation

Durée : 3/2020 — 11/2021

Bénéficiaire : Association Dadal Diffu

Présentation
L’objectif général du projet de réhabilitation du jardin scolaire de Randa est de contribuer aux efforts du gouvernement central et local en appui aux stratégies nationales et sectorielles de la protection de l’environnement à travers la lutte contre la coupe de bois, la lutte contre l’insécurité alimentaire et la valorisation d’une agriculture biologique.

La participation de l’Association Dadal-Diffu à l’appel à proposition s’appuie sur le mandat et la mission, l’importance et la pluridisciplinarité de l’expérience et parcours des membres et enfin des acquis et réalisations enregistrés depuis la création de l’Association Dadal Diifu.

L’action proposée compte apporter des réponses dans les domaines de lutte contre l’insécurité alimentaire, gestion durable d’exploitation agricole, la promotion de l’utilisation des produits issus d’une agriculture bio à la cantine scolaire, la réalisation des campagnes d’information et de sensibilisation et d’éducation pour une meilleure pratique descommunautés éducative et locale dans la lutte contre la désertification et la coupe de bois.

Le site d’intervention du projet est la sous-préfecture de Randa. Située à une trentaine de kilomètre du chef-lieu de la région de Tadjourah, la sous-préfecture de Randa est le chef de poste des localités du Mont Goda, composées des villages du Day, Bankoualeh, Ardo, Boli, Ewali, Bobo-af, Dougoum, Dittilou…etc.

Comme tout le reste du pays, la sous-préfecture de Randa a été durement et durablement affectée par la sécheresse ayant sévie ces dix dernières années. Cette catastrophe naturelle a entrainé l’exode massif de la population habitant les localités environnantes de Randa avec des conséquences importantes sur les ressources naturelles caractérisées notamment par une pression importante sur les ressources hydrauliques.

Les habitants sont confrontés à des épisodes récurrents d’insécurité alimentaire, étroitement corrélés au manque d’eau. En cause, les besoins croissants en eau avec la sédentarisation des nomades et l’exode rural. En conséquence, le jardin scolaire situé près de l’école au cœur de Randa est aujourd’hui en état d’abandon par manque d’entretien alors qu’il s’agit d’un dispositif essentiel et nécessaire pour approvisionner en bons produits les élèves de l’école primaire et collège de Randa. Ces enfants sont pour la plupart issus des familles démunies et ne peuvent compter que sur les rations journalières fournies par l’éducation nationale à travers notamment la cantine scolaire, qui manquent cruellement des produits frais et vitaminés. Or, l’école ou le Collège de Randa manquent cruellement des moyens financiers et humains pour offrir aux enfants un enseignement de qualité dans des bonnes conditions. Le présent projet vise à contribuer à la lutte contre l’insécurité alimentaire et à l’émergence des pratiques agricoles durables.

Financement
Grant Amount (GEF) : US$ 18,644.00
Co-Finanshing in-Kind : US$ 19,209.00

GEF Small Grants Programme

Page publiée le 28 juillet 2021