Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → Projets 2019 → Améliorer la sécurité alimentaire et nutritionnelle dans les provinces du Kadiogo, Zoundwéogo et de l’Oubritenga (Burkina Faso)

2019

Améliorer la sécurité alimentaire et nutritionnelle dans les provinces du Kadiogo, Zoundwéogo et de l’Oubritenga (Burkina Faso)

Burkina Faso

Titre : Améliorer la sécurité alimentaire et nutritionnelle dans les provinces du Kadiogo, Zoundwéogo et de l’Oubritenga (Burkina Faso)

Pays : Burkina Faso
Localisation : Provinces du Kadiogo, du Zoundwéogo et de l’Oubritenga

Durée : 01/12/2019 // 31/12/2021

Contexte et problématique
Le Burkina Faso est en instabilité nutritionnelle et alimentaire chronique et structurelle. Selon un rapport de l’UNICEF publié en 2015, la malnutrition aiguë globale touche 8.7% des enfants de 0 à 5 ans dont 1.4% de forme sévère à l’échelle du pays. De plus, la malnutrition chronique affecte près d’un tiers des enfants du pays. Elle est la cause sous-jacente de 45% des décès des enfants de moins de 5 ans.

Cette prévalence s’explique notamment par une sécurité alimentaire instable, un faible taux d’éducation nutritionnelle des parents, ainsi qu’un accès insuffisant à l’eau potable et aux structures d’assainissement. L’économie repose essentiellement sur une agriculture vivrière vulnérable aux aléas et aux changements climatiques, à la dégradation des sols et aux prix volatiles des marchés agricoles et alimentaires.

C’est dans ce contexte que l’Association suisse MORIJA, créée en 1997, met en place des projets de développement dans les domaines de la nutrition, de l’eau-assainissement-hygiène, de la santé, de l’éducation et du développement rural, dans quatre pays d’Afrique subsaharienne, dont le Burkina Faso.

La finalité du présent projet est d’améliorer la sécurité alimentaire et nutritionnelle dans les provinces du Kadiogo, Zoundwéogo et de l’Oubritenga au Burkina Faso des enfants de moins de 5 ans, des mères et des femmes enceintes et allaitantes. Le projet s’inscrit dans les ODD n° 1 « Pas de pauvreté » et n° 2 « Faim zéro » (cibles 2.1 et 2.2). Il renforcera l’action de la coopération de Monaco dans le domaine de la sécurité alimentaire, notamment son programme-phare « nutrition infantile ».

Objectifs
Objectif général du projet : Contribuer à la sécurité alimentaire et nutritionnelle des communautés vulnérables dans les provinces du Kadiogo, du Zoundwéogo et de l’Oubritenga au Burkina Faso.

Objectifs spécifiques : Réduire la malnutrition des enfants de moins de cinq (5) ans dans les zones d’intervention par la mise en place de la politique nationale de lutte contre la malnutrition dans les structures de santé partenaires ; Renforcer l’éducation nutritionnelle des mères enceintes ou allaitantes par la mise en place de la politique de l’Alimentation du Nourrisson et du Jeune Enfant (ANJE).

Porteur du projet : MORIJA

Bénéficiaires
Bénéficiaires directs :Au moins 3.500 enfants (entre 0 et 5 ans) pris en charge et suivis au sein des Centres de Récupération et d’Education Nutritionnelles (CREN) / Unités de Protection Maternelle et Infantile ; 2.500 femmes (femmes enceintes et mères d’enfants de 0 à 23 mois) participant aux groupes d’apprentissage et de suivi des pratiques optimales d’Alimentation du Nourrisson et du Jeune Enfant (ANJE) ; 3.000 enfants (entre 0 et 23 mois) bénéficiant de meilleures pratiques d’alimentation et d’allaitement.

Bénéficiaires indirects : La population des différents villages ; Les personnes des commune

Financement : 200 000,00 €

Présentation

Page publiée le 30 juillet 2021