Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → Projets 2020 → Appui à la prise en charge de la malnutrition aiguë modérée des femmes enceintes et allaitantes de Manni (Burkina Faso)

2020

Appui à la prise en charge de la malnutrition aiguë modérée des femmes enceintes et allaitantes de Manni (Burkina Faso)

Burkina Faso

Titre : Appui à la prise en charge de la malnutrition aiguë modérée des femmes enceintes et allaitantes de Manni (Burkina Faso)

Pays : Burkina Faso
Localisation : Province de la Gnagna

Durée : 01/08/2020 // 31/10/2022

Descriptif
La DCI a fait de la nutrition infantile l’un de ses cinq programmes-phares et coopère avec le Programme Alimentaire Mondial dans six de ses pays prioritaires. Au Burkina Faso, le PAM a d’ores et déjà bénéficié de deux aides d’urgences successives de la DCI, en 2018 et en 2019, et a décidé de s’associer à la Direction de la Nutrition Burkinabè (Ministère de la Santé) pour proposer une action plus pérenne. Le présent projet du PAM cible la région de l’Est, et plus particulièrement la province de la Gnagna, très affectée par la problématique de la malnutrition. En 2018, cette région présentait le plus de ménages ayant une diversité alimentaire faible (43% de la population). Au niveau provincial, la province de la Gnagna faisait également partie des provinces présentant une prévalence de malnutrition chronique (ou retard de croissance) au-delà du seuil d’alerte de l’OMS (30%). En plus de cette situation déjà très difficile, la région cumule une multiplicité de facteurs de risques : insécurité, afflux de Populations Déplacées Internes (PDI), mauvaise pluviométrie ou encore attaques de chenilles légionnaires. Considérant les crises sécuritaire, humanitaire et alimentaire et dorénavant sanitaire (avec la pandémie de Covid-19), qui fragilisent le Burkina Faso, le PAM travaillera en étroite collaboration avec la Direction de la Nutrition afin de réduire la prévalence de la malnutrition au sein des populations les plus vulnérables. En tant que partenaire technique, la Direction de la Nutrition recevra une partie des fonds du PAM afin d’assurer conjointement la mise en place de formations des agents de santé sur le paquet d’activités de la prise en charge de la malnutrition, mais également pour les activités de supervision et de suivi. Des réunions régulières conjointes au niveau central, régional et terrain seront réalisées pour coordonner les actions du PAM et de la Direction de la Nutrition.

Objectifs
Objectif général du projet : Contribuer à la diminution de la prévalence de la malnutrition aiguë, ainsi qu’à la diminution de la morbidité et de la mortalité chez les plus vulnérables, à savoir les filles et femmes enceintes et allaitantes au Burkina Faso (région de l’Est, Province de la Gnagna).

Objectif spécifique : Améliorer l’état nutritionnel des populations vulnérables (sur le plan nutritionnel) tout au long de l’année dans les zones ciblées, notamment les enfants âgés de 6 à 59 mois, les filles et les femmes enceintes et allaitantes et les patients qui suivent des thérapies antirétrovirales.

Porteur du projet : Programme Alimentaire Mondial Burkina Faso

Bénéficiaires 2.270 filles et femmes enceintes et allaitantes chaque année, pendant trois mois.

Financement : 300 000,00 €

Présentation

Page publiée le 31 juillet 2021