Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → Projets 2017 → Programme de développement inclusif dans les zones d’accueil (DIZA) Tchad

2017

Programme de développement inclusif dans les zones d’accueil (DIZA) Tchad

Tchad

Titre : Programme de développement inclusif dans les zones d’accueil (DIZA) Tchad

Pays : Tchad
Localisation : Le projet se déroule au Tchad dans les régions suivantes : Mandoul, Moyen-Chari, Ouaddaï, Logone Oriental, Salamat et Sila.

Dates : 4 ans : 13/12/2017 - 13/12/2021

Objectifs
Objectif global : Améliorer les conditions de vie des populations autochtones et de réfugiés/retournés dans les zones d’accueil à travers un appui au développement local inclusif afin de minimiser les facteurs contribuant aux tensions entre communautés, à l’instabilité et in fine au risque d’accroissement des déplacements forcés et des conflits

Objectifs spécifiques : * Soutenir l’accès aux services de base et aux mécanismes de protection sociale pour toutes les populations (locales et retournées, réfugiées) avec la création de fonds d’investissement communautaires * Renforcer la création d’opportunités économiques et d’emplois afin de donner aux populations les moyens pour parvenir à l’autosuffisance économique * Renforcer les mécanismes de gouvernance locale en renforçant les capacités techniques des autorités et en créant une dynamique de concertation régulière entre populations, autorités locales et parties prenantes

Descriptif
Financé par le Fonds fiduciaire d’urgence de l’Union européenne pour l’Afrique et mis en œuvre par le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HRC) et l’Agence française de développement (AFD), le programme de développement inclusif dans les zones d’accueil (DIZA) a pour cible les personnes vulnérables à l’est et au sud du Tchad (Mandoul, Moyen-Chari, Ouaddaï, Logone-Oriental, Salamat et Sila). Le programme DIZA est issu de la demande de l’État tchadien d’intervenir sur les dynamiques populations hôtes / populations réfugiées, retournées et déplacées. L’action vise à améliorer les conditions de vie des populations locales et déplacées à travers un appui au développement économique durable. En effet, l’est du Tchad dans son ensemble accueille environ 322 000 réfugiés soudanais dans 12 camps et des villages d’accueil, dans les régions du Wadi Fira, du Ouaddaï, du Sila, du Salamat, et de l’Ennedi Est. Les régions du sud du Tchad accueillent 75 000 retournés tchadiens dont 63 000 vivent dans des sites et 12 000 dans des villages d’accueil dans les régions du Moyen Chari, Mandoul, Logone Oriental et Occidental. L’action permet de répondre à court terme aux crises alimentaires tout en réduisant les facteurs de vulnérabilité sur le long terme, traduisant ainsi le concept de « nexus humanitaire-développement ». Il s’agit d’améliorer l’accès aux services sociaux de base, l’emploi et les revenus, la gouvernance locale et la résilience des populations ciblées par le projet. La dimension genre est transversale à toutes les composantes du programme. Le projet est mené dans le cadre de l’Alliance Sahel.

Mis en œuvre : Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) Agence française de développement (AFD)

Financement : Fonds fiduciaire d’urgence de l’Union européenne (15 millions d’EUR) Membres de l’Alliance Sahel
Montant  : 21 500 000 EUR

Présentation (RCPA)

Page publiée le 3 août 2021