Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Nouvelles publications → 2021 Impression à la demande → Etude comparée de l’effet des fertilisants biologiques et chimiques sur le developpement du pourghère (Jatropha curcas)

Editions Universitaires Européennes (2021)

Etude comparée de l’effet des fertilisants biologiques et chimiques sur le developpement du pourghère (Jatropha curcas)

KABE HINLIBE KARKA

Titre : Etude comparée de l’effet des fertilisants biologiques et chimiques sur le developpement du pourghère (Jatropha curcas)

Auteur (s)  : KABE HINLIBE KARKA
Editeur  : Editions Universitaires Européennes
Date de parution : 24.05.2021
Pages : 72

Présentation
La présente étude a été conduite en champ, de Juillet à Décembre 2010 sur le campus de l’Université de Ngaoundéré, dans l’optique d’évaluer l’effet des fertilisants agricoles sur le développement du pourghère (Jatropha curcas). Un dispositif expérimental en blocs complets randomisés a été utilisé avec trois répétitions. Les résultats montrent que les fertilisants appliqués ont augmenté significativement les caractéristiques de développement et de production des plants à 180 jours après semis (JAS) par rapport au témoin. Le pourghère d’origine camerounaise (locale) s’adapte bien en champ à Ngaoundéré. La taille (cm) des plants d’origine Cameroun à la fin de la saison de pluie (180JAS) était en moyenne de 85,9±5,3 ; 70,6±5,1 ; 65,8±7 et 57,6±7,3 respectivement pour la fumure organique, l’engrais chimique, les mycorhizes et le témoin. La biomasse sèche est considérablement élevée par rapport au témoin. Il ressort des résultats que l’engrais chimique NPK gène le développement de la microflore des sols. La fumure organique et les mycorhizes sont bénéfiques à la culture du pourghère à Ngaoundéré (Cameroun).

Annonce de l’ouvrage et achat (€ 39,90 en 2021)

Page publiée le 14 août 2021