Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → Projets 2020 → DES CONSERVANCIES POUR PRÉSERVER LA BIODIVERSITÉ KENYANE

2020

DES CONSERVANCIES POUR PRÉSERVER LA BIODIVERSITÉ KENYANE

Kenya

Fonds Français pour l’environnement Mondial (FFEM)

Titre : DES CONSERVANCIES POUR PRÉSERVER LA BIODIVERSITÉ KENYANE

La biodiversité kenyane, parmi les plus riches au monde, est fortement menacée par la perte ou la fragmentation des habitats naturels. Pour la protéger, le FFEM appuie la Northern Rangelands Trust dans ses activités de conservation communautaire. Leur but : rétablir une connectivité écologique entre différents écosystèmes.

Pays/Région : Kenya

Date/Durée : 01/06/2020 Date de début du projet — 31/12/2025 Date de fin du projet

Contexte
Les efforts déployés par le Kenya pour préserver son exceptionnelle faune sauvage se heurtent à une perte et une fragmentation importantes des habitats naturels en dehors des aires protégées, ainsi qu’à une augmentation des conflits homme-faune. Ce constat avait mené depuis les années 2000 à la création de zones protégées complémentaires et non étatiques appelées conservancies, dont la gestion est communautaire.

En appuyant la principale institution de conservation communautaire du pays, la Northern Rangelands Trust, le FFEM entend rétablir la connectivité écologique entre l’écosystème forestier de Marsabit au nord, le parc national Meru et les aires protégées au centre, en restaurant notamment les corridors historiques de migration des grands mammifères comme les éléphants et les rhinocéros noirs. Pour cela, le modèle de conservancies communautaire sera développé et renforcé.

Présentation
Le projet est divisé en cinq composantes : * Assurer la continuité écologique et la protection des corridors de migration historiques de la faune entre Marsabit et Meru-Samburu-Laikipia. * Protéger la faune sauvage et réduire les conflits homme-faune. * Restaurer des habitats dégradés et gérer de manière durable les ressources naturelles. * Améliorer les conditions de vie des populations et réduire les conflits entre les communautés. * Appuyer le renforcement des capacités de coordination et de gestion de la Northern Rangelands Trust.

Bénéficiaire : Northern Rangelands Company Limited (NRCL)

Financement
Montant global du projet : 9 338 814
Contribution FFEM : 2 000 000
Co financeurs : Agence Française de Développement Northern Rangerlands Trust (NRT)

Présentation : FFEM

Page publiée le 12 août 2021