Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → Projets 2019 → Soutien et Accompagnement en faveur des Femmes pour l’Autonomisation et l’Égalité (SAFAE) Maroc

2019

Soutien et Accompagnement en faveur des Femmes pour l’Autonomisation et l’Égalité (SAFAE) Maroc

Maroc

C.E.F.A. – Comité Européen pour la Formation et l’Agriculture

Titre : Soutien et Accompagnement en faveur des Femmes pour l’Autonomisation et l’Égalité (SAFAE) Maroc

Soutenir les organisations de la société civile dans les provinces d’Oujda, Figuig, Settat, Tata et El Houceima dans l’accompagnement et le suivi de l’intégration de l’égalité des sexes dans l’élaboration et la mise en œuvre des politiques publiques locales par l’expérimentation d’espaces de dialogue multi-animateurs.

Pays : Maroc
Lieu : Oujda, Figuig, Settat, Tata et El Houceima

Date : 1 avril 2019 – 30 septembre 2021

Objectif
* Objectif global : Contribuer à la promotion de l’égalité femmeshommes dans les politiques publiques sectorielles locales à travers la consolidation des mécanismes de démocratie participative.
* Objectif spécifique : Soutenir les organisations de la société civile des provinces de Figuig, Settat, Tata et El Hoceima dans l’accompagnement et la veille sur l’intégration de l’égalité de genre dans l’élaboration et la mise en œuvre des politiques publiques locales à travers l’expérimentation d’espaces de dialogue multi-acteurs

Descriptif
Le projet vise à promouvoir l’égalité des sexes dans les politiques publiques locales, qui concernent l’agriculture et l’éducation par la consolidation de mécanismes de démocratie participative. En particulier, le projet SAFAE aide les organisations de la société civile des provinces d’Oujda, Figuig, Settat, Tata et Huceima à soutenir et à surveiller l’intégration de l’égalité des sexes dans l’élaboration et la mise en œuvre des politiques publiques locales, en éprouvait des espaces de dialogue multipartite. En outre, 300 fonctionnaires des institutions gouvernementales sont impliqués qui, en développant une plus grande sensibilité et une plus grande attention aux questions de genre, pourront mieux collaborer avec les associations locales et jouir ainsi d’une plus grande légitimité.

Bénéficiaires : 80 associations, 20 militants qui deviennent formateurs, 20 000 femmes résidant dans les zones d’intervention

Partenaires : CEFA, ADFM, ABMDH, ANAKHLA, EPGOT

Donateurs : UE, RER

C.E.F.A.

Page publiée le 22 août 2021