Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → Projets 2020 → SÉCURITÉ ALIMENTAIRE ET ACCÈS À L’EAU ET AUX TOILETTES – REBOOT (SOMALIE)

2020

SÉCURITÉ ALIMENTAIRE ET ACCÈS À L’EAU ET AUX TOILETTES – REBOOT (SOMALIE)

somalie

C.E.F.A. – Comité Européen pour la Formation et l’Agriculture

Titre : SÉCURITÉ ALIMENTAIRE ET ACCÈS À L’EAU ET AUX TOILETTES – REBOOT (SOMALIE)

Le projet REBOOT s’inscrit dans le cadre du programme pluriannuel de CEFA pour soutenir le développement du secteur agricole au Moyen-Orient et dans le Lower Shabelle et intervient par une approche intégrée dans le domaine de la sécurité alimentaire et de l’accès à l’eau et aux toilettes de base pour les couches les plus vulnérables de la population.

Pays : Somalie
Lieu : District de Jowhar dans la région de Middle Shabelle (Somalie)

Date : 15/09/2020 – 14/09/2021

Contexte
La situation de la Somalie en matière de production agricole et de possibilités de revenus qui y sont associées est extrêmement critique en raison de la succession de chocs climatiques, caractérisés par l’alternance de périodes de sécheresse prolongées et de saisons des pluies inférieures aux moyennes saisonnières, et par des inondations fortes et soudaines, dues principalement à l’absence d’un plan de régulation pour la gestion des infrastructures irriguées et des ressources en eau. La crise humanitaire a été aggrave en 2019 par une invasion de « locusts déserts » qui a endommagé une bonne partie des récoltes, et en 2020, la pandémie de COVID19, qui a entraîné une réduction des activités commerciales et une baisse des envois de fonds, entraînant une baisse des recettes économiques. En outre, la situation en matière de sécurité, de respect des droits de l’homme et de protection des couches de population les plus vulnérables est alarmante, tant en ce qui concerne les risques auxquels sont exposés les civils que les tensions qui se produisent entre les différents groupes sociaux, entre les clans et entre les communautés locales et déplacées, qui débouchent souvent sur des incidents de violence.

Objectif
Le projet vise à répondre à l’urgence de sécurité alimentaire aggravée par les récentes inondations et la pandémie de Covid 19, et à contribuer à la reprise économique du secteur agricole et à la création de communautés résilientes aux effets du changement climatique.

Activités
L’action du projet REBOOT est alignée sur les objectifs définis par le gouvernement somalien dans le document de stratégie nationale Somali National Development Plan 2020-2024 (NDP-9), en se référant spécifiquement aux piliers 3 « Développement économique » et 4 « Développement social ». Le projet vise à promouvoir un développement économique inclusif et à créer des communautés résilientes aux effets du changement climatique, en adoptant des pratiques agronomiques durables et en rétablissant les moyens de subsistance et les actifs productifs, en mettant particulièrement l’accent sur la réhabilitation des infrastructures irriguées pour la prévention des inondations et le soutien à la production agricole. Il prévoit notamment le renforcement du secteur privé somalien afin de promouvoir une production durable par le développement de formes de dialogue et d’accords entre le secteur public et le secteur privé ; l’amélioration de l’accès à des intrants agricoles de qualité ; la diffusion des compétences techniques et productives, en promouvant l’inclusion de l’égalité des sexes ; la réhabilitation d’infrastructures productives à des fins d’irriguation ; et la prévention et la sensibilisation à la propagation du COVID19. L’intervention contribuera donc au développement du secteur agricole et à la création de formes de résilience pour renforcer la sécurité alimentaire en Somalie, par le biais d’une approche axée sur la résilience et axée sur le marché, visant à promouvoir une agriculture intelligente sur le plan climatique et à soutenir les filières agricoles telles que celles du sésame, du maïs et de l’horticulture. En outre, par le biais d’activités de réhabilitation des infrastructures irriguées, le projet contribuera à réduire l’inefficacité de l’utilisation des ressources en eau et à améliorer les techniques d’irrigation grâce à une planification et une réglementation efficaces.

Bénéficiaires : 2 550 bénéficiaires (1 233 familles d’agriculteurs, 300 membres de catégories vulnérables, 950 membres des communautés rurales, 450 petits producteurs de sésame et de maïs, 250 femmes, 75 membres du groupe VSLA).

Partenaires : Wocca (Woman e Child Care Organisation)

Donateurs : AICS (Agence italienne de coopération au développement)

C.E.F.A.

Page publiée le 21 août 2021