Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → Projets 2018 → Amélioration des capacités de surveillance intégrée et de réponse aux urgences de sécurité sanitaire des aliments au Sénégal et au Burkina Faso

2018

Amélioration des capacités de surveillance intégrée et de réponse aux urgences de sécurité sanitaire des aliments au Sénégal et au Burkina Faso

Sénégal

Titre : Amélioration des capacités de surveillance intégrée et de réponse aux urgences de sécurité sanitaire des aliments au Sénégal et au Burkina Faso

Pays : Sénégal
Zones d’intervention : Burkina Faso et Sénégal

Code projet : GCP/SEN/072/LUX

Durée :  : janvier 2018 - décembre 2020

Objectifs
* Améliorer, au Sénégal et au Burkina Faso, les systèmes nationaux de sécurité sanitaire des aliments dans le domaine de la surveillance, de l’alerte rapide et de la préparation de la réponse aux urgences.
* Renforcer les capacités de « surveillance intégrée » de la chaine alimentaire et de prévoyance avec l’initiation d’une surveillance de différents contaminants pour générer des données et évaluer leur niveau de prévalence dans les filières prioritaires suivant l’approche « une seule santé ».

Activités
• Organisation d’un exercice de simulation sur le terrain pour tester l’opérationnalité des protocoles établis entre les autorités compétentes et les laboratoires ; • Organisation de deux séminaires nationaux de formation des autorités locales et des parties prenantes au niveau décentralisé ; • Renforcement du Réseau INFOSAN Sénégal. • Intégration de la gestion des urgences et transcription des normes du Codex Alimentarius dans les textes juridiques ; • Développement des capacités de surveillance intégrée en SSA au Sénégal et au Burkina Faso ; • Initiation d’une surveillance de cinq contaminants des filières prioritaires de la chaine alimentaire au Sénégal ; • Développement des capacités de prévoyance en SSA au Sénégal et au Burkina Faso ; • Atelier de formation de journalistes sur la sécurité sanitaire des aliments et les enjeux pour la santé des populations ; • Organisation de campagnes de communication et de sensibilisation sur la SSA au niveau des écoles et des centres de formation professionnelle (Centre d’appui à l’initiative féminine (CAIF), Centres régionaux d’enseignement technique féminin (CRETIF) et Centre sectoriel de formation professionnelle aux métiers des industries agroalimentaires (CSFPMIAA)), des univertisités et des marchés ; • Production de 3 reportages de 6 à 13 mn sur les principales filières (fruits et légumes, viandes et poissons, céréales et oléagineux) ;

Partenaires : Le Comité National du Codex Alimentarius : • Plateforme multisectorielle et pluridisciplinaire Sénégal :
- Ministère de la Santé et de l’Action Sociale (MSAS) ;
- Autres ministères responsables de la gestion de la sécurité sanitaire des aliments : Ministère de l’Agriculture et de l’Équipement Rural (MAER), Ministère de l’Élevage et des productions animales (MEPA), Ministère de la Pêche et de l’Économie Maritime (MPEM), Ministère du Commerce, de la Consommation, du Secteur informel et des PME, Ministère de l’Environnement et du Développement Durable (MEDD), Ministère de l’Industrie et de la Petite et Moyenne Industrie ; • Organismes et institutions : Association Sénégalaise de Normalisation, Institut Pasteur, Laboratoire National d’Analyses et de Contrôles (LANAC), Institut de Technologie Alimentaire (ITA), Fondation Ceres-Locustox, École Inter-États des Sciences et Médecine Vétérinaires (EISMV), Université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD), Institut Sénégalais de Recherches Agricoles (ISRA) ; • Associations de consommateurs : Association des Consommateurs du Sénégal (ASCOSEN), Ligue des Consommateurs du Sénégal (LCS), Union Nationale des Consommateurs du Sénégal (UNCS), SOS Consommateurs, Association pour la Défense de l’Environnement et des Consommateurs (ADEC), Jeunes Consommateurs du Sénégal (FOJCOSEN) ; • Secteur Privé

Bénéficiaires : Personnel technique et personnel dirigeant des institutions gouvernementales en charge de la sécurité sanitaire et de la qualité des aliments, organisations socioprofessionnelles nationales, associations de consommateurs et secteur privé.

Financement : Grand-Duché de Luxembourg 1 116 216 USD

FAO au Sénégal

Page publiée le 9 septembre 2021