Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → Projets de recherche pour le Développement → 2013 → Les relations entre production agricole, le travail des femmes et la malnutrion infantile au sein des ménages agricoles du Burkina Faso

2013

Les relations entre production agricole, le travail des femmes et la malnutrion infantile au sein des ménages agricoles du Burkina Faso

Femmes Travail Malnutrition

Titre : Les relations entre production agricole, le travail des femmes et la malnutrion infantile au sein des ménages agricoles du Burkina Faso

Pays : Burkina Faso

Date de démarrage : 2013

Résumé
Ce travail de recherche de doctorat datant de 2013 consiste à étudier si une production agricole plus importante au sein des ménages agricoles, qui mobilise le travail des femmes, peut-elle avoir un impact négatif sur l’alimentation et la nutrition de leurs enfants en raison de la réduction du temps dédié aux soins dans la région des Hauts-Bassins (Burkina Faso).

Contexte
En Afrique de l’Ouest notamment, des études ont observé que certaines régions et ménages affichant une forte production agricole ont pourtant de plus faibles indicateurs nutritionnels (Dury et al. Au Mali, 2012 ; Parent et al au Burkina Faso, 2002). Ces résultats sont étonnants, voire inquiétants si l’on considère que la plupart des politiques et projets de sécurité alimentaire recommandent d’augmenter la production agricole.

Objectifs  : Le projet de thèse propose d’explorer ces raisons de ce paradoxe en se focalisant sur les femmes, souvent en charge de l’alimentation et du soin de la famille. Plus précisément, l’objectif de ma thèse est (i) de proposer un modèle conceptuel intra-ménage de décisions de production de santé (mesuré par l’Etat nutritionnel des enfants), (ii) d’estimer à l’aide d’un modèle économétrique les déterminants de l’alimentation et du statut nutritionnel de des enfants (iii) d’en tirer des conclusions empiriques partageables avec des acteurs du développement agricole, de la santé/nutrition ou de la sécurité alimentaire.

Actions mises en œuvre
Les données ont été collectées auprès de 600 ménages agricoles représentatifs de la région des Hauts-Bassins (Burkina Faso). En dépit d’une forte production et de surplus céréaliers, les taux de malnutrition chroniques y sont alarmants (39% des enfants souffrent de retard de croissance en 2011).

Pour capturer les variations saisonnières, l’enquête a été répétée à trois différentes périodes : en saison sèche (mai 2013), en soudure (août 2013) et en post-récoltes (février 2014). En effet, la production agricole, les stocks les ressources monétaires ou les besoins caloriques varient significativement en fonction de la saison. L’enquête inclue des données sur des caractéristiques sociales, économiques et agricoles. Un « rappel des 24h » a permis de calculer les « scores de diversité alimentaires » des femmes et de leurs enfants (âgés de 6 à 24 mois). Enfin, les enfants ont été mesurés et pesés afin d’évaluer leurs statuts nutritionnel au moyen d’indicateurs anthropométriques.

Partenaire(s)  : Cette thèse se rattache directement à un projet du CIRAD (Centre de Recherche Agronomique pour le Développement) sur « Production Agricole et sécurité alimentaire en Afrique de l’Ouest » et en particulier au « Work Package 10. Croissance de la production et contraintes sur la nutrition ».. Enfin, nous travaillerons en collaboration étroite avec l’INERA (Institut National recherche agronomique du Burkina faso) et IRD (Institut de Recherche sur le Développement), UMR Nutripass.

Financement : CIRAD

Budget : 5000

RESOLIS

Page publiée le 18 septembre 2021