Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → ONG/NGO Coopération décentralisée → Burkina Faso → PROTECTION ET SOLUTIONS MIXTES EN FAVEUR DES RÉFUGIÉS MALIENS : ENERGIE/ENVIRONNEMENT + MOYEN D’EXISTENCE (BURKINA FASO)

2015

PROTECTION ET SOLUTIONS MIXTES EN FAVEUR DES RÉFUGIÉS MALIENS : ENERGIE/ENVIRONNEMENT + MOYEN D’EXISTENCE (BURKINA FASO)

Burkina Faso

Titre : PROTECTION ET SOLUTIONS MIXTES EN FAVEUR DES RÉFUGIÉS MALIENS : ENERGIE/ENVIRONNEMENT + MOYEN D’EXISTENCE (BURKINA FASO)

Pays : Burkina Faso

Dates : 2015 -2018

Contexte
L’arrivée des réfugiés maliens au Burkina Faso a augmenté les besoins en bois pour les multiples usages (bois de service, bois de chauffe, etc.) aggravant de ce fait les problèmes environnementaux déjà assez cruciaux dans les différentes zones d’accueil. En effet, ces zones agro écologiques sont déjà sous l’emprise de pratiques néfastes à l’environnement telles que la divagation des animaux, la coupe abusive du bois vert et la forte pression démographique ou animale occasionnant une compétition sur l’utilisation des ressources naturelles et pour l’occupation de l’espace

Présentation
Face aux enjeux de satisfaction des besoins des populations hôtes et des réfugiés en énergie domestique et à ceux de préservation de l’environnement dans ces zones, le HCR a élaboré pour la période 2015-2018, une stratégie globale d’accès à l’énergie dans les camps de réfugiés du Burkina afin de satisfaire les besoins des réfugiés, mais également préserver l’équilibre écologique

Objectifs
* Objectif principal : L’objectif du projet sera d’assurer la couverture des besoins des réfugiés en énergie domestique, de promouvoir une meilleure gestion des ressources naturelles et de faciliter le développement d’AGR liées à ces deux concepts (énergie et GRN).

* -Objectifs spécifiques : Le présent projet veillera de façon spécifique à : * Faciliter l’accès de la population réfugiée à l’énergie ; * Assurer une meilleure protection des ressources naturelles et de l’environnement partagé ; * Améliorer l’autosuffisance et les moyens d’existence des réfugiés.

Résultats attendus
* Résultat 1 : Les besoins des réfugiés en énergie domestique sont satisfaits à 90%
* Résultat 2 : Les énergies renouvelables pour la cuisson et l’éclairage sont introduits ;
* Résultat 3 : Les technologies économes d’énergie bien adaptées au contexte des réfugiés sont introduites ;
* Résultat 4 : L’impact escompté est l’atténuation des effets environnementaux liés à la présence des réfugiés maliens par la réhabilitation, la protection, la préservation du potentiel ligneux et herbacée. Il sera accordé une importance à la récupération des zones nues et la réhabilitation des anciens camps pour une utilisation durable afin d’en faire des zones à vocation pastorale et agricole ;
* Résultat 5 : L’impact escompté est le suivi des personnes formées et assistées afin que les activités génératrices de revenus puissent permettre aux ménages de se prendre en charge

Bénéficiaires  : Le projet bénéficiera à 24 427 réfugiés répartis dans 6 940 ménages vivant dans les camps de Goudoubo, Mentao, selon la répartition suivante : Dans la Province du Soum, Camp de Mentao : 13 779 réfugiés répartis dans 3 825 ménages ; Dans la Province du Séno, (camp de Goudoubo) : 10 648 réfugiés, soit 3 115 ménage

Help Burkina Faso

Page publiée le 4 septembre 2021