Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → Projets 2010 → BEY DUNDE « CULTIVER POUR SE NOURRIR » SENEGAL

2010

BEY DUNDE « CULTIVER POUR SE NOURRIR » SENEGAL

Sénbégal

Centre d’étude et de coopération internationale (CECI)

Titre : BEY DUNDE « CULTIVER POUR SE NOURRIR » SENEGAL

Pays : Sénégal

Dates : Juillet 2010 à juin 2017

Contexte
Le riz. Dans plusieurs pays, les précieux grains gagnent en popularité. En effet, depuis 15 ans, les Sénégalais en consomment deux fois plus. À vrai dire, le riz a remplacé les céréales locales, notamment en milieu rural, et représente aujourd’hui plus de 50 % de la consommation des ménages en céréales. Cependant, la production du Sénégal, grand pays d’Afrique de l’Ouest, n’a pas suivi la croissance de la consommation. Résultat : le Sénégal est un important importateur de riz, grandement affecté par la hausse des cours mondiaux. Afin de réduire cette dépendance aux marchés asiatiques, le projet Bey Dunde « cultiver pour se nourrir en Wolof » concourt à l’atteinte de l’autosuffisance en riz au Sénégal.

Description
Le projet a pour objectif de contribuer à atteindre l’autosuffisance en riz des Sénégalais par un appui au Programme national d’autosuffisance en riz (PNAR). Il a pour but d’accroître la production de riz dans les périmètres autogérés de la vallée du fleuve Sénégal afin de répondre aux besoins de 600 000 personnes sur une base annuelle, notamment en milieu rural. L’intervention permettra de faire passer la production de riz paddy de 25 000 à 75 000 tonnes.

Partenaire (s) : - Projet mis en oeuvre par l’Alliance agricole internationale (AAI)
- Fédération des périmètres autogérés (FPA)
- Société d’aménagement et d’exploitation des terres du Delta
- Caisse nationale de Crédit Agricole
- Partenariat pour la mobilisation l’Épargne et du Crédit au Sénégal

Budget : 6 792 398 $ CA : - 601 398 $ CA financés par l’ACDI - 136 000 $ CA financés par l’AAI - 55 000 $ CA financés par des partenaires locaux

CECI

Page publiée le 14 septembre 2021