Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → Projets 2018 → AMÉLIORATION DE LA RÉSILIENCE AUX CHANGEMENTS CLIMATIQUES DES FEMMES DANS LES PARCS À KARITÉ (BURKINA FASO)

2018

AMÉLIORATION DE LA RÉSILIENCE AUX CHANGEMENTS CLIMATIQUES DES FEMMES DANS LES PARCS À KARITÉ (BURKINA FASO)

Burkina Faso

Centre d’étude et de coopération internationale (CECI)

Titre : AMÉLIORATION DE LA RÉSILIENCE AUX CHANGEMENTS CLIMATIQUES DES FEMMES DANS LES PARCS À KARITÉ (BURKINA FASO)

Pays : Burkina Faso
Localisation : régions rurales du Centre-Ouest (provinces de la Sissili et du Ziro) et des Hauts-Bassins (provinces du Houet et de Tuy)

Dates : Juillet 2018 à mars 2021

Contexte
Au Burkina Faso, les produits du karité font vivre 1,5 millions de personnes, dont 90% de femmes. Mais depuis plusieurs années, l’arbre à karité est exposé à de nombreuses menaces dont le vieillissement des parcs, l’attaque de parasites, la déforestation et surtout les menaces liées aux changements climatiques. Outre les nombreux avantages que la filière du karité procure aux communautés sur les plans social, économique et écologique, d’importants problèmes environnementaux y sont aussi associés. La production de beurre de karité nécessite notamment beaucoup de bois-énergie et les capacités locales pour le recyclage des déchets liés à cette production sont faibles.

Description
Le projet Résilience-karité a été développé pour répondre à ces enjeux dans toutes leurs dimensions. Son objectif est d’améliorer la résilience et la gestion durable des parcs à karité grâce au leadership des femmes et de leurs organisations.

Résultats attendus
* Protection des arbres à karité grâce à des données scientifiques et des savoirs locaux
* Vulgarisation des pratiques de gestion durable des ressources forestières
* Promotion d’alternatives innovantes au bois-énergie
* Renforcement du leadership et du pouvoir économique des femmes

À terme, le projet contribuera à établir un système socio-économique plus résilient vis-à-vis du climat, particulièrement pour les femmes qui seront mieux préparées pour protéger les parcs à karité et préserver leurs revenus à long terme. De même, il est attendu que les activités mises en place contribuent à réduire les émissions de gaz à effet de serre d’environ 26 000 kilotonnes-équivalent CO2 par an, l’équivalent de 12 tonnes de bois de karité protégé et 211 hectares de forêts sauvées chaque année.

Bénéficiaires : * 3 000 ménages bénéficient directement du projet pour s’adapter aux changements climatiques * 16 500 personnes bénéficient indirectement du projet via ses partenaires locaux ou ses activités de sensibilisation

Partenaire (s) : * Partenaires canadiens : OURANOS GECA Environnement * Partenaires burkinabé : Agence Nationale de Météorologie du Burkina (ANAM) Fondation des Amis de la Nature (NATURAMA) Centre Écologique Albert Schweitzer (CEAS-Burkina) Fédération NUNUNA Réseau des productrices de beurre de karité des Hauts Bassins et des Cascades (RPBHC)

Budget : 1 377 997 $ ( 999 999 $ du gouvernement du Québec (Fonds vert) 377 998 $ d’Affaires mondiales Canada (Programme de coopération volontaire)

CECI

Page publiée le 13 septembre 2021