Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → ONG/NGO Coopération décentralisée → Burkina Faso → Production jardinière et valorisation du moringa et du baobab

2020

Production jardinière et valorisation du moringa et du baobab

Burkina Faso

Titre : Production jardinière et valorisation du moringa et du baobab

Région /Pays : Burkina Faso
Localisation : Commune rurale d’Ipelce

Date : du 07/2020 au 07/2021

Objectifs
Le projet a pour objectif de contribuer à atténuer les effets des changements climatiques, tout en garantissant la sécurité alimentaire et nutritionnelle des personnes les plus vulnérables (veuves et orphelins). Plus précisément, il s’agit d’aménager un site de cinq ha pour la production intensive du moringa et du baobab, de produire et valoriser le moringa et le baobab et de renforcer les capacités des bénéficiaires sur des thématiques en lien avec la production jardinière, l’entretien d’un parc agroforestier et de l’approche chaîne de valeur sur les produits forestiers non ligneux

Projet
Le projet comprend plusieurs activités. L’aménagement du site de cinq hectares a nécessité la réalisation d’une clôture grillagée et l’approvisionnement en eau grâce à un forage muni d’un système de pompage à énergie solaire. Par la suite, la population a réalisé les plantations : 1125 plants de moringa, 750 plants de baobab et 170 plants de néré. Ces plants ont été acquis auprès du Centre national de semences forestières et d’autres structures agréées. Les plantations nécessitent diverses opérations : piquetage pour matérialiser les distances à respecter entre les arbres, creusement des trous, mise en place des plants, arrosage, binage, désherbage et, par la suite, élagage.

Résultats obtenus
Les principaux résultats obtenus sont les suivants : - l’aménagement d’un site de 5 ha pour la plantation de moringa et de baobab et l’exploitation des sous-produits de ces arbres - la récolte d’au moins 15 tonnes de feuilles de moringa et de baobab par cycle de production - la réalisation d’un chiffre d’affaires de plus de 15 millions de francs CFA (22900 €) par cycle de production - l’augmentation des revenus de plus de 30% des femmes veuves- la contribution à la lutte contre les effets négatifs des changements climatiques par le biais des plantations d’arbres.

Bénéficiaires : Les bénéficiaires du projet sont au nombre de 360 : 110 bénéficiaires directs (50 femmes veuves et 60 orphelins) et 250 bénéficiaires indirects, qui sont les autres membres des familles des femmes veuves.

Porteur projet : SOL VERT

Présentation : Initiatives climat

Page publiée le 16 septembre 2021