Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → ONG/NGO Coopération décentralisée → Niger → Transition vers une Agroécologie Paysanne au service de la Souveraineté Alimentaire (TAPSA) Niger

2018

Transition vers une Agroécologie Paysanne au service de la Souveraineté Alimentaire (TAPSA) Niger

Niger

Titre : Transition vers une Agroécologie Paysanne au service de la Souveraineté Alimentaire (TAPSA) Niger

Région /Pays : Niger

Date : du 01/01/2018 au 01/05/2020

Projet
Le Projet TAPSA (Transition vers une Agroécologie Paysanne au service de la Souveraineté Alimentaire), durant quatre années, va permettre de renforcer l’organisation et la structuration des producteurs autour d’initiatives agroécologiques. Dans la commune de Gotheye, dans la région de Tillabéri, l’Union Alhamdoulilah du Terroir de Babagadé Koira a été choisie, en novembre 2019, pour porter la première initiative paysanne de « Maison de Semences Paysannes ». Lors d’une séance de travail, les participants ont été initiés au concept de la Maison de Semences. Puis un bâtiment a été réhabilité pour devenir cete Maison de Semences Paysannes, à laquelle on a donné le nom de « IR SABOU » de Gotheye. Le principal objectif visé à moyen terme est de contribuer à l’approvisionnement en semences adaptées aux terroirs et aux conditions de culture, puis de permettre aux maraîchers environnants d’acquérir ces semences à faible coût. Dans le but d’assurer une production durable de semences, neuf experts semenciers ont été identifiés pour multiplier les semences. Sont produites en priorité les semences suivantes : oignon, tomate, aubergine, laitue, piment, courge et moringa. Des producteurs pilotes sont accompagnés pour la mise à disposition de semences et de matériels de production de semence

Résultats obtenus
Deux banques de semences paysannes ont été créées : une première dans le département de Gotheye et une seconde au siège de la FCMN. Les experts semenciers qui ont été formés suivent les opérations de multiplication des semences et la gestion des banques de semences. Les agriculteurs, et en particulier les petits exploitants qui ont de faibles ressources, ont désormais accès à des variétés adaptées à l’environnement local. Ils sont assurés de disposer de semences pour leur prochaine saison culturale et d’un approvisionnement d’urgence en semences en période de crise. Cela les rend moins dépendants des systèmes formels d’approvisionnement en semences. Les actions menées autour des semences contribuent au renforcement des sociétés civiles engagées dans la transition vers une agroécologie paysanne ainsi qu’à l’atteinte de la souveraineté alimentaire au niveau des territoires.

Porteur projet : FÉDÉRATION DES COOPÉRATIVES MARAICHÈRES DU NIGER (FCMN-NIYA)

Présentation : Initiatives climat

Page publiée le 16 septembre 2021