Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → Projets 2014 → Renforcement des capacités de résilience des populations du Hodh Chargui (Mauritania)

2014

Renforcement des capacités de résilience des populations du Hodh Chargui (Mauritania)

Mauritanie

Financial Tracking Service - FTS Archives (OCHA)

Titre : Renforcement des capacités de résilience des populations du Hodh Chargui (Mauritania)

Pays /Région : Mauritanie

Code projet : MRT-14/ER/65409/R

Durée : Sep 2014 - Dec 2014

Objectif (s)  : Contribuer à l’amélioration des capacités de relèvement des populations vulnérables de Bassiknou à travers l’appui hydro agricole.

Présentation
Ce projet vise à améliorer - à travers la réhabilitation des infrastructures hydro agricoles et la fourniture d’intrants et d’équipements agricoles - les conditions de vie des populations du Hodh Chargui. En plus des facteurs structurels (sécheresse notamment) auxquels font face les populations de cette région, s’ajoute depuis janvier 2012 un facteur exogène lié à l’afflux massif de réfugiés maliens (plus de 60 mille pour une populations locale d’environ 37 mille) regroupés dans le camp de M’béra situé à peu près à 20 kilomètres de Bassiknou. La conjugaison de ces facteurs couplés à l’insécurité alimentaire et la malnutrition, ont fait ressortir dans la cartographie de la vulnérabilité, la moughataa de Bassiknou comme l’une des zone les plus prioritaires. En 2013, des efforts ont été consentis par l’OIM afin de prévenir les conflits entre population locale et réfugiés à travers des activités de relèvement rapide visant également une stabilisation des communautés et une prévention de mouvements de déplacements internes. Mais ces efforts méritent de toucher un rayon géographique et une démographie plus importante, car toutes aussi exposées aux facteurs mentionnés ci-dessous. Les besoins les plus pressants sont ceux qui, pour une population agropastorale, touchent essentiellement l’agriculture et l’élevage. Il s’agit de se focaliser sur : - La réhabilitation des puits villageois destinés au maraîchage et à l’abreuvement des animaux. En plus de son aspect renforcement des moyens de subsistance des populations, la mise en œuvre de ses activités sera faite en privilégiant la main d’oeuvre locale à travers du « cash for work » qui permettra à certains ménages d’avoir des rentrées financières pendant la durée de mise en œuvre de ces activités.

Appealing Agency : International Organization for Migration (IOM)

Budget : $269,832

FTS Archives - Office for the Coordination of Humanitarian Affairs (OCHA)

Page publiée le 16 septembre 2021