Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → Projets 2019 → Sécurité alimentaire – formation – insertion – résilience – emploi (Safire-Brakna) Mauritanie

2019

Sécurité alimentaire – formation – insertion – résilience – emploi (Safire-Brakna) Mauritanie

Mauritanie

Groupe de recherche et d’échanges technologiques (GRET)

Titre : Sécurité alimentaire – formation – insertion – résilience – emploi (Safire-Brakna) Mauritanie

Pays : Mauritanie
Localisation : Province du Trarza, Région du Brakna

Durée : 01/03/2019 — 28/02/2023

Contexte
Trait d’union géographique et culturel entre l’Afrique noire et le Maghreb, la Mauritanie, pays Sahélien situé au bord de l’Océan Atlantique, est à la fois une zone de transit et de destination des populations migrantes. En effet, la Mauritanie, avec une population estimée à 4,42 millions d’habitants en 2020, se caractérise par sa jeunesse avec plus de la moitié (54,7%) de la population qui a moins de 20 ans. La sédentarisation progressive de la population, la croissance démographique et les phénomènes migratoires entraînent l’arrivée chaque année de 25 à 30 000 jeunes sur le marché du travail que l’économie officielle ne peut absorber.

En conséquence, la plupart des jeunes n’ont d’autres solutions d’accès à un revenu que dans les emplois du secteur informel. Mais ils sont confrontés à plusieurs contraintes qui freinent leur insertion socioprofessionnelle dans des territoires urbains, périurbains et ruraux qui n’offrent que peu de possibilités d’inclusion économique et sociale. Ces contraintes se traduisent par une forte exposition de ces jeunes et femmes aux phénomènes de radicalisation et d’exode rural

Description projet
Le Projet d’appui à l’inclusion économique et sociale pour la stabilité et l’emploi des jeunes en Mauritanie dénommé « Safire Brakna » a ainsi été formulé pour pallier : * les freins importants à l’insertion socio-professionnelle des jeunes et des femmes en Mauritanie en général et dans les wilayas du Brakna, du Trarza et de Nouakchott ; * la faible résilience des communautés urbaines et rurales face au changement climatique, à la dégradation de l’environnement et aux chocs climatiques ; * la sous-exploitation des filières d’économie verte (valorisation de Typha Australis).

Porté par un consortium d’ONG constitué du Gret en chef de file et de Caritas en codemandeur avec l’implication d’autres acteurs sectoriels (ministères de tutelle et partenaires techniques), ce projet a pour objectif global d’améliorer de manière durable et structurelle l’insertion socio-professionnelle et la résilience à l’insécurité alimentaire des populations vulnérables dans le Brakna, le Trarza et dans les communes de Riyadh et Dar Naïm à Nouakchott en Mauritanie.

Financement : Union européenne ( UE )
Budget : 3 000 000 €

GRET (Groupe de recherche et d’échanges technologiques)

Page publiée le 28 septembre 2021