Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → ONG/NGO Coopération décentralisée → Kenya → Pour un accès à un logement sûr et salubre pour tous à Kibera (Kenya)

2021

Pour un accès à un logement sûr et salubre pour tous à Kibera (Kenya)

Kenya

Programmes d’Aide et de Développement destinés aux Enfants du Monde (PADEM)

Titre : Pour un accès à un logement sûr et salubre pour tous à Kibera (Kenya)

Pays : Kenya
Localisation : Bidonville de Kibera, Nairobi, Kenya

Date : Durée du projet : 3 ans (en cours en 2021)

Contexte
Deux bidonvilles, Mathare et Kibera, sont particulièrement touchés. Surpeuplés (ils accueillent 60-70% de la population de Nairobi alors qu’ils ne couvrent que 6% de la surface de la ville), ils sont composés en grande partie d’abris de fortune dans lesquels les familles vivent entassées, sans accès à l’eau courante, à des latrines, à l’électricité, à l’hygiène et dans une insécurité permanente. Cela se répercute aussi sur le développement social, sanitaire et scolaire des enfants qui sont souvent vulnérables aux violences basées sur le genre, comme leur mère, et/ou mariés précocement en raison de la pauvreté des parents.

Ces bidonvilles sont donc des lieux où s’illustrent délabrement, pollution, trafics, repères de milices, violence et violence sexuelle, avec un laisser-faire des autorités. Une situation qui, à court terme, ne peut que nuire à toute forme de développement durable et harmonieux des populations.

Objectifs
* Objectif global : Contribuer à une amélioration durable des conditions de vie des personnes les plus vulnérables au Kenya.
* Objectif spécifique : Fournir un accès à un logement sûr aux personnes les plus vulnérables dans le bidonville de Kibera à Nairobi, au Kenya.

Activités
* développer un modèle d’amélioration de logement pilote : construction d’un immeuble comprenant 17 logements neufs pour 17 familles, création d’un groupe communautaire pilote, rénovation et équipement de 50 maisons grâce à la participation du groupe, capitalisation
* développer des pratiques et des capacités d’hygiène modèles : construction/rénovation de 2 blocs sanitaires pour la communauté pilote et de 4 blocs sanitaires publics ainsi que des équipements d’adduction d’eau (robinets, tuyaux, pompes à eau électrique), sensibilisations communautaires sur les questions d’hygiène, d’accès à l’eau et à l’assainissement, amélioration du système de drainage urbain et mise en place d’une collecte communautaire des déchets gérée par des jeunes du bidonville (équipement (bennes, transporteur, vêtements etc.) et formation des jeunes), capitalisation
* développer des pratiques modèles de sécurité et de sûreté : installation d’un éclairage solaire public, d’équipements de lutte contre les incendies (extincteurs, tuyaux à incendie) et formations à la prévention des incendies, sensibilisation des familles aux droits en matière de santé sexuelle et à la lutte contre la maltraitance des enfants, afin d’améliorer leur capacité à prévenir les abus sexuels et les aider à identifier et à signaler les cas de violence envers les enfants, rémunération pour le gardiennage de l’immeuble,capitalisation
* les bénéficiaires pilotes et les parties prenantes du projet : pour diffuser ces modèles aux autres groupes de bénéficiaires qui forment des groupes d’épargne et qui sont formés aux AGR puis équipés, création d’un fonds de roulement pour les activités de construction / rénovation de ces autres groupes.

Bénéficiaires : * 5207 bénéficiaires directs dont : 67 familles relogées ou dont le logement sera rénové 50 familles qui bénéficieront d’une amélioration du système d’assainissement (drainage et gestion des déchets) 50 familles qui bénéficieront d’une meilleure sécurité en termes de logement au sein de leur foyer et dans les rues des bidonvilles 35 jeunes déscolarisés seront formés et ils développerons une AGR dans la gestion des déchets 4000 membres de la communauté qui bénéficieront de sensibilisations de masse ou de la rénovation/construction d’infrastructures publiques * 28 000 bénéficiaires indirects

Partenaire local : Kibera Girls Soccer Academy (KGSA),

PADEM

Page publiée le 27 octobre 2021