Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → ONG/NGO Coopération décentralisée → Kenya → Pour l’accès à une éducation et à un logement de qualité pour tous à Mathare (Kenya)

2021

Pour l’accès à une éducation et à un logement de qualité pour tous à Mathare (Kenya)

Kenya

Programmes d’Aide et de Développement destinés aux Enfants du Monde (PADEM)

Titre : Pour l’accès à une éducation et à un logement de qualité pour tous à Mathare (Kenya)

Pays : Kenya
Localisation : Bidonville de Mathare, Nairobi, Kenya

Date : Durée du projet : 3 ans (en cours en 2021)

Contexte
Ainsi, à Nairobi, cette croissance démographique s’observe majoritairement dans des bidonvilles qui fleurissent dans les banlieues. On estime qu’environ 2.5 millions de personnes y vivent aujourd’hui, et ce, dans des conditions extrêmes de précarité et d’insécurité.

Deux bidonvilles, Mathare et Kibera, sont particulièrement touchés. Surpeuplés (ils accueillent 60-70% de la population de Nairobi alors qu’ils ne couvrent que 6% de la surface de la ville), ils sont composés en grande partie d’abris de fortune dans lesquels les familles vivent entassées, sans accès à l’eau courante, à des latrines, à l’électricité, à l’hygiène et dans une insécurité permanente. Cela se répercute aussi sur le développement social, sanitaire et scolaire des enfants qui sont souvent vulnérables aux violences basées sur le genre, comme leur mère, et/ou mariés précocement en raison de la pauvreté des parents.

Objectifs
* Objectif global : Contribuer à une amélioration durable des conditions de vie des personnes les plus vulnérables au Kenya.
* Objectif spécifique : Fournir un accès à l’éducation et à un logement sûr aux personnes les plus vulnérables dans le bidonville de Mathare à Nairobi, au Kenya.

Activités
* fournir un abri aux familles victimes de violence basée sur le genre (VBG) et développer des capacités adéquates de prévention : création d’un groupe communautaire pilote composé de 9 familles vulnérables aux VBG, construction de logements avec safe-zone pour les enfants, sensibilisation et formation des parties prenantes du projet à la lutte contre les VBG, amélioration de la sûreté et de la sécurité dans le bidonville (installation d’un système d’éclairage solaire public, sécurisation du système de câblage électrique dans les maisons des familles pilotes…), capitalisation, construction d’une école pour 200 élèves
* développer des pratiques et des capacités d’hygiène modèles : construction de 2 douches et 7 toilettes communes pour la communauté pilote et de 4 équipements sanitaires collectifs, sensibilisations communautaires et scolaires sur les questions d’hygiène, amélioration du système de drainage urbain et mise en place d’une collecte communautaire des déchets gérée par des jeunes du bidonville (équipement (bennes, transporteur, vêtements etc.) et formation des jeunes), capitalisation
* mettre à niveau les méthodes d’enseignement pour améliorer les performances scolaires des enfants, renforcer la protection de l’enfance et lutter contre les VBG : recrutement et formation de 10 enseignants compétents, mise en place d’une association parents / enseignants, fournitures d’équipements et uniformes scolaires à 50 enfants, suivi individualisé des élèves, renforcement des capacités de l’administration de l’école pour une gestion stable et durable
* promouvoir les comportements positifs : par la pratique sportive pour les élèves ayant arrêtés l’école et par le soutien à 4 équipes sportives (garçons, filles, juniors, seniors)
* soutenir : matériellement ou financièrement 20 familles pour démarrer et développer une activité génératrice de revenus (matériel de couture, outils, bétail etc).

Bénéficiaires : 8466 bénéficiaires dont : 159 familles relogées ou dont le logement sera rénové 200 élèves et 20 membres du personnel de la nouvelle école 20 champions formés à la lutte contre les VBG 56 jeunes leaders qui éduqueront leurs pairs aux comportements positifs : 1000 autres jeunes des bidonvilles 6000 membres de la communauté de Mathare qui bénéficieront de sensibilisations de masse ou de la rénovation/construction d’infrastructures publiques

Partenaire local : LEC (Legacy Education Centre)

PADEM

Page publiée le 29 septembre 2021