Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → Algérie → 2019 → Application des argiles, argiles pontées dans le traitement des eaux

Université des Sciences et de la Technologie d’Oran. Mohamed Boudiaf (2019)

Application des argiles, argiles pontées dans le traitement des eaux

BELHADRI Mazouri

Titre : Application des argiles, argiles pontées dans le traitement des eaux

Auteur : BELHADRI Mazouri,

Université de soutenance : Université des Sciences et de la Technologie d’Oran. Mohamed Boudiaf

Grade : Doctorat 2019

Résumé
Le présent travail étudie l’influence de la modification d’une argile algérienne sur la capacité de l’élimination du plomb(II) et du cuivre(II) de l’eau. Quatre nouveaux adsorbants ont été élaborés, en utilisant l’argile de la région de Maghnia, par une saturation au sodium (SHC) et au calcium (CHC), par un traitement à l’acide sulfurique(HC10) et par intercalation par un oligosilsesquioxane préparé polymérisation du monomère 3- aminopropyltriméthoxysilane (CHSI). Les adsorbants ont été caractérisé par analyse chimique, diffraction des RX et par spectroscopie IR, les résultats ont révélé que les transformations de l’argile sont réussi. Les interactions des adsorbants et des deux métaux ont été étudiée sous différentes conditions : temps de contact, pH, concentration du métal et la quantité d’argile. Les interactions étaient dépendantes du pH et l’élimination du polluant était contrôlée par la quantité d’argile et la concentration initiale du métal. Les résultats de l’étude cinétique obtenus ont permis de conclure que les cinétiques étaient mieux représentées par le modèle de pseudo-second ordre. Les modèles de Langmuir, Freundlich et Temkin ont été adaptés aux isothermes expérimentales. Le modèle de Langmuir montre une meilleure représentation pour les quatre supports. Ces travaux suggèrent que l’argile modifiée pourrait être un candidat prometteur pour l’élimination des ions du plomb et du cuivre des solutions aqueuses. La plus grande capacité d’adsorption de 82,85 mg/g pour le pb(II) et de 23,923 mg/g pour le Cu(II) est observée pour l’argile homoionique sodique (SHC).Les quatre adsorbants ont également montré une efficacité élevée dans l’adsorption des deux métaux des solutions très diluées et plus d’infinité pour le plomb(II) que pour le cuivre(II).

Mots clés : argile, pollution, traitement de l’eau, isotherme d’adsorption, cuivre, plomb. clay, pollution, water treatment, adsorption isotherm, lead, copper.

Présentation

Page publiée le 20 décembre 2021