Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → Algérie → 2019 → Recherche des conditions optimales de germination des graines d’arganier

Université des Sciences et de la Technologie d’Oran. Mohamed Boudiaf (2019)

Recherche des conditions optimales de germination des graines d’arganier

HAMANI Zineb

Titre : Recherche des conditions optimales de germination des graines d’arganier

Auteur : HAMANI Zineb,

Université de soutenance : Université des Sciences et de la Technologie d’Oran. Mohamed Boudiaf

Grade : Doctorat 2019

Résumé
L’arganier est une espèce endémique Algéro-marocaine, appartenant à la famille des Sapotaceae. En Algérie, l’arbre couvre les marges extrêmes de la zone de distribution sud-est, c’est une source d’importance capitale sur les plans socioéconomique et écologique. Toutefois, l’arganeraie fait face à une dégradation et la régénération naturelle est quasi absente. L’objectif de cette étude est d’améliorer les connaissances des conditions optimales de germination dans le but d’assurer l’établissement de reboisement par plantation. Les essais ont été effectués sur des fruits prélevés de Tindouf en Juin, Juillet et Août pendant quatre années consécutives, afin d’évaluer la variabilité morpho-physiologiques, où la réponse de la germination de cette espèce à différents facteurs d’amélioration de germination, y compris la période de récolte, la longévité, l’enveloppe, la biométrie des graines et le pieds mère a été étudié. L’évaluation quantitative de l’évolution de l’activité amylasique des graines en germination a été réalisée. La caractérisation anatomique par MEB a été également réalisée. En moyenne, les noix ont montré les dimensions suivantes : 1,96 cm de long, 1,37 cm de large, 0,71 indice de circularité, 2,58 g de poids et deux loges carpellaires, le poids a une corrélation hautement significative avec la largeur et l’indice de circularité (p=0.01). La période de récolte a un effet significatif sur la germination (P <0,01), les graines tardives ont un faible potentiel de germination, d’où on a enregistré 79% pour la récolte de Juin, et 67% pour celles d’Aout. La germination des graines présente un gradient diminuant à mesure que leur durée de stockage augmente. L’élimination de l’endocarpe a amélioré les paramètres de germination, avec une plus courte période de latence (2 à 6 jours) et un taux de germination de 80% pour les grains récoltés en Juin. Ces dernières ont montré une augmentation rapide de l’activité amylasique qui a atteint un pic à la 3ème semaine. De plus, l’effet de l’arbre mère n’est pas significatif. L’endocarpe est dur et épais, il est composé de quelques couches de cellules entourant les faisceaux conducteurs collatéraux, qui forment un motif réticulaire caractéristique. Les résultats obtenus dans cette étude fournissent une base de sélection des semences pour les programmes de reboisement.

Présentation -> http://www.univ-usto.dz/theses_en_l...

Page publiée le 9 octobre 2021