Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → Algérie → 2019 → Etude de la bioécologie des nématodes à kystes du genre Globodera inféodés à la culture de la pomme de terre

Ecole Nationale Supérieure Agronomique (ENSA) El Harrach (2019)

Etude de la bioécologie des nématodes à kystes du genre Globodera inféodés à la culture de la pomme de terre

DJEBROUNE, Aouicha

Titre : Etude de la bioécologie des nématodes à kystes du genre Globodera inféodés à la culture de la pomme de terre

Auteur : DJEBROUNE, Aouicha

Etablissement de soutenance : Ecole Nationale Supérieure Agronomique (ENSA) El Harrach

Grade : Doctorat en Sciences Agronomiques 2019

Résumé
L’investigation a été conduite dans diverses régions algériennes entre 2014 et 2018 sur la présence et la distribution des nématodes à kystes de la pomme de terre du genre Globodera. Au total, 420 échantillons de sol ont été collectés dans 21 régions productrices de pommes de terre. Les nématodes sont présents dans 20 régions et dans 148 échantillons de sol (35,23%). Les fréquences des infestations calculées sont variables d’une zone à l’autre. Les fréquences les plus élevées ont été enregistrées dans les régions de Mostaganem (75%) et El Oued (61,53%) et les plus faibles ont été notées dans les régions de Tiaret et de Skikda avec 5%. Les niveaux d’infestation varient d’une parcelle à une autre, allant de 0 à 270 kystes/kg de sol qui correspond à un intervalle de 0 à 85,39 oeufs et larves/g de sol. A partir des échantillons infestés, 81,75% présentent une densité de population inférieure à 10 oeufs et larves / g de sol. Au total, 36 populations de nématodes à kystes de la pomme de terre ont été récoltées de différentes régions prospectées et identifiées par des techniques morphométrique et moléculaire. L’étude morphométrique a montré la présence des espèces Globodera pallida et Globodera rostociensis, soit en population propre à une espèce ou en mélange. Parmi les populations analysées, 16 populations pures renferment Globodera pallida (44,44%), 10 populations pures incluent Globodera rostochiensis (27,77%) et 10 populations mixtes de deux espèces (27,77%). Les deux espèces de Goblotera ont été trouvées à l’ouest, au centre, à l’est et au sud algérien mais avec certaines dominances. Globodera pallida est l’espèce la plus fréquente dans les régions prospectées. La PCR multiplexe avec les amorces spécifiques aux espèces (ITS5, PITSp4 et PITSr3) et la PCR quantitative avec des sondes TaqMan ont confirmé l’identification morphométrique. Ce procédé a mis en évidence l’utilité d’une étude combinée entre les méthodes classiques et moléculaires pour pouvoir confirmer certaines variabilités morphométriques relevées au sein des populations étudiées. Des essais en pots ont été effectués en serre pour évaluer la multiplication de 4 populations de nématodes à kystes de pomme de terre provenant de diverses régions d’Algérie sur 6 variétés de pomme de terre. Les résultats ont montré une large variabilité de développement de ces bioagresseurs. Ceux-ci se multiplient très faiblement sur la variété Kondor. L’étude conduite dans 10 parcelles de pomme de terre situées dans différentes régions d’Algérie sur une période de six ans successifs de 2014 à 2019 a mis en évidence l’importance des rotations culturales sur l’évolution des populations de nématodes du genre Globodera. Une réduction variable des niveaux d’infestation a été notée. La combinaison des rotations culturales avec des plantes non hôtes et les variétés résistantes de pomme de terre est une alternative prometteuse pour contrôler ces parasites de quarantaines.

Mots clés : Pomme de terre, nématodes à kystes Globodera sp., biogéographie, Algérie.

Présentation (ENSA)

Version intégrale (6 Mb)

Page publiée le 13 octobre 2021