Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → Algérie → 2020 → Evaluation de la diversité des prédateurs naturels des pucerons, en particulier les coccinelles (Coleoptera : Coccinellidae) des différentes cultures dans les régions Alger et Blida

Ecole Nationale Supérieure Agronomique (ENSA) El Harrach (2020)

Evaluation de la diversité des prédateurs naturels des pucerons, en particulier les coccinelles (Coleoptera : Coccinellidae) des différentes cultures dans les régions Alger et Blida

LAKHAL, Mohamed Amin

Titre : Evaluation de la diversité des prédateurs naturels des pucerons, en particulier les coccinelles (Coleoptera : Coccinellidae) des différentes cultures dans les régions Alger et Blida

Auteur : LAKHAL, Mohamed Amin

Etablissement de soutenance : Ecole Nationale Supérieure Agronomique (ENSA) El Harrach

Grade : Doctorat en Sciences Agronomiques 2020

Résumé
La présente étude est effectuée sur la diversité des prédateurs naturels des aphides, avec une intention particulière donnée aux coccinelles, sur les plantes ornementales à l’ENSA d’El Harrach, et dans une zone agricole à Blida pendant deux années 2017 et 2018. Huit ‘8’ espèces aphidiennes inventoriées dans la région d’Alger. Sur 7 familles des plantes hôtes, il ressort que Aphis fabae est l’espèce la plus fréquente, et la plus attirée qui exploite le plus grand nombre de plantes hôtes. La famille des Pittosporaceae est la plus représentée en espèces de pucerons (Aphis fabae, Aphis spiraecola, Myzus persicae, Aphis craccivora et Toxoptera aurantii). Les haies de bordures des chemins de l’ENSA constituent d’importants lieux de refuge pour nombreuses espèces utiles de la faune prédatrice, plus de 15 espèces d’ennemis naturels de pucerons sont présentes repartis sur 3 familles, ce sont les Coccinellidae, les Syrphidae, et les Chrysopidae. La première famille est prédominante avec 13 espèces, au sein de la famille des Coccinellidae, le groupe aphidiphages constitue le groupe le plus important (63,64%). La coccinelle Oenopia conglobata est enregistrée pour la première fois en Algérie. Dix espèces aphidiennes de la région de Blida (Mouzaia), les espèces Aphis craccivora, Dysaphis pyri, Myzus persicae, Hyperomyzus lactucae, se retrouvent à la fois dans les deux vergers (poirier et pêcher), Rhopalosiphum padi une espèce caractéristique des céréales. La majorité des espèces présentent des courbes de type bimodal. Pour ce qui est des prédateurs naturels, 11 espèces appartenant a 3 familles : Adalia bipunctata, Coccinella septempunctata, Hippodamia variegata, Hyperaspis marmottani, Melanostoma mellinum, Scaeva pyrastri, Eupeodes luniger, Eristalis tenax, Episyrphus balteatus, et Chrysoperla carnea. La coccinelle asiatique Harmonia axyridis est enregistrée pour la première fois en Algérie. La durée moyenne de développement de Harmonia axyridis en conditions climatiques extérieures dans la région d’El Harrach est 40,31 ± 1,6 jour, cette coccinelle préfère les journées courtes, les nuits fraiches, les rayonnements du soleil en l’absence du vent

Mots clés : plantes ornementales, vergers, pucerons, prédateurs naturels, Coccinellidae, Oenopia conglobata, Harmonia axyridis

Présentation (ENSA)

Page publiée le 11 octobre 2021