Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → Algérie → 2020 → Biodiversité et écologie des Apoides (Hymenoptera, Apoidea, Apiformes) dans différents écosystèmes en Algérie

Ecole Nationale Supérieure Agronomique (ENSA) El Harrach (2020)

Biodiversité et écologie des Apoides (Hymenoptera, Apoidea, Apiformes) dans différents écosystèmes en Algérie

BOUTI, Fella

Titre : Biodiversité et écologie des Apoides (Hymenoptera, Apoidea, Apiformes) dans différents écosystèmes en Algérie

Auteur : BOUTI, Fella

Etablissement de soutenance : Ecole Nationale Supérieure Agronomique (ENSA) El Harrach

Grade : Doctorat en Sciences Agronomiques 2020

Résumé
Cette étude est menée au cours de la période allant de 2015 à 2017, concernant la diversité du groupe des Apoidea apiformes (Hymenoptera, Apoidea) dans trois régions au nord-est de l’Algérie. La première zone se situe dans la Mitidja, une pleine côtière algérienne. La deuxième région se localise dans les massifs montagneux du Djurdjura. La dernière est celle de Biskra, une région entre les steppes et le Sahara à l’est du pays. Plusieurs espèces d’abeilles floricoles ont été capturées en utilisant les piluliers, un filet, des coupelles colorées et les plaques engluées. Les abeilles capturées ont été sacrifiées puis étalées et épinglées. Les différents groupes sont séparés et placés dans des boîtes entomologiques. La détermination est effectuée par la suite, a l’aide des clés dichotomiques et les chercheurs spécialistes. Les observations révèlent la présence de 156 espèces et sous espèces d’Apoidea, 6 familles d’Apoidea représentées par 21 genres. Ces familles sont les Apidae avec une abondance de 33,3%, représentée par les genres Anthophora, Tetraloniella, Eucera, Nomada, Bombus Ceratina et Xylocopa. Parmi les Halictidae (31,4%) il y a les genres Halictus, Lasioglossum, Nomiapis et Nomioides. Les Andrenidae correspondent à 16,7% des espèces capturées, représentée avec deux genres Andrena et Panurgus. Les Megachilidae (10,9%) sont présentes par 6 genres. Ceux du Megachile, Osmia, Chelostoma, Rhodanthidium et Stelis. La famille des Colletidae est peu mentionnée avec deux genres, Colletes et Hylaeus (7,1%). La famille des Melittidae a été présente avec une seule espèce du genre Melitta et avec un seul individu. Cette étude a enrichi la faune des apoidea en Algérie par le record de 4 nouvelles espèces. Il s’agit de d’Andrena (Chlorandrena) taraxaci ; Megachile (Eutricharaea) minutissima ; Megachile (Creightonella) albisecta et Megachile (Eutricharaea) marginata. Le vol des espèces capturées débute à partir de la mi-février pour atteindre le pic en fin printemps, durant le mois de mai. La diversité des espèces se rapproche de la valeur maximale et les espèces ont tendance à être en équilibre. Les espèces polylectiques sont les plus représentées dans cette étude. Tandis que les espèces cleptoparasites sont très peu capturées. La famille botanique la plus visitée par les abeilles est celle des astéracées. C’est aussi la famille la plus diversifiée dans les régions étudiées. En ce qui concerne la nidification, la plupart des espèces capturées sont terricoles. Ils nidifient dans les sols nus, sablonneux, humidifiés et partiellement ombragés.

Mots clés : Apoidea (Apiformes), Diversité, écologie, Pollinisation, Nidification, Algérie

Présentation (ENSA)

Version intégrale (12,4 Mb)

Page publiée le 9 octobre 2021