Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Algérie → Master → 2020 → Recherche de moyens de lutte biologique pour le contrôle des maladies bactériennes des céréales causées par les deux genres Xanthomonas et Pseudomonas

Ecole Nationale Supérieure Agronomique (ENSA) El Harrach (2020)

Recherche de moyens de lutte biologique pour le contrôle des maladies bactériennes des céréales causées par les deux genres Xanthomonas et Pseudomonas

BENNOUH, Haoua ; TITOUCHE, Karima

Titre : Recherche de moyens de lutte biologique pour le contrôle des maladies bactériennes des céréales causées par les deux genres Xanthomonas et Pseudomonas

Auteur : BENNOUH, Haoua ; TITOUCHE, Karima

Etablissement de soutenance : Ecole Nationale Supérieure Agronomique (ENSA) El Harrach

Grade : Master 2020

Résumé
Le blé occupe une place primordiale dans le système agricole mondiale, il représente la deuxième source d’alimentation après le riz et il est soumis à plusieurs contraintes phytosanitaires en particulier les bactéries phytopathogènes. Celles-ci sont responsables de pertes de rendement importantes quantitatives et qualitatives. Notre travail a pour objectif de faire une mise au point sur le développement d’une stratégie de lutte biologique contre quelques bactéries isolées de blé. Pour cela nous avons adopté une démarche de recherche bibliographique approfondie des méthodes adoptées dans ce domaine tout en faisant une synthèse des travaux précédemment effectués dans ce cadre de lutte contre des souches phytopathogénes identifiées appartenant aux genres Xanthomonas et Pseudomonas isolées à partir de blé. Les travaux supports de cette analyse sont des mémoires d’ingéniorat et Master 2 (Sekour, 2015 ; Latamene, 2017 et Marouani, 2018). Les résultats obtenus lors de ces travaux montrent que l’activité antibactérienne in-vitro des extraits aqueux est une approche efficace pouvant être intégrée dans un programme de lutte. Les extraits d’ail et d’oignon (Allium cepa) et (Allium sativum) utilisés à l’égard des isolats attribués aux genres Pseudomonas et Xanthomonas se sont avérés efficaces comparés aux extraits aqueux de Salvia officinalis et Punica granatum dont l’activité antibactérienne se révèle de moindre impact sur les mêmes isolats bactériens. Les résultats de ces travaux mettent au point par ailleurs, en évidence la résistance de ceux-ci aux extraits d’Olea europea et de thymus fontanesii qui ont été rapporté efficaces contre des bactéries d’autres genres

Mots clés : Blé, Bactéries phytopathogènes, Activité antibactérienne, Extrait végétaux aqueux, Pseudomonas, Xanthomonas

Présentation (ENSA)

Page publiée le 19 octobre 2021