Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Algérie → Master → 2020 → Etude de l’effet de Daphne gnidium sur les agents phytopathogènes fongiques des cultures

Ecole Nationale Supérieure Agronomique (ENSA) El Harrach (2020)

Etude de l’effet de Daphne gnidium sur les agents phytopathogènes fongiques des cultures

MESSAOUD-KHELOUF, Manel

Titre : Etude de l’effet de Daphne gnidium sur les agents phytopathogènes fongiques des cultures

Auteur : MESSAOUD-KHELOUF, Manel

Etablissement de soutenance : Ecole Nationale Supérieure Agronomique (ENSA) El Harrach

Grade : Master 2020

Résumé
Les microorganismes phytopathogénes y compris les champignons phytopathogènes causent des maladies considérables sur les cultures. Ces maladies peuvent baisser le rendement et parfois elles conduisent à la perte total de ce dernier. Les méthodes de protection de ces cultures contre les maladies sont essentiellement basées sur l’utilisation de produits phytosanitaires, or ces produits ont un impact nocif sur la santé, l’environnement et la culture elle-même. La lutte biologique devienne alors une nécessité pour réduire l’impact de ces produits chimiques. Les différents extraits de la plante (extrait méthanolique, extrait alcaloïdique, extrait polyphénolique) montre que D.gnidium exercent une activité fortement inhibitrice contre les différentes champignons phytopatogénes et notamment les moisissures grâce aux composées qu’elle contienne, elle peut également inhiber la production de mycotoxines. Ces résultats confirment que D.gnidium peut être utilisée dans la lutte contre les maladies fongiques afin de diminuer l’apport des produits chimiques.

Mots clés : Daphné gnidium, extrait aqueux, champignons phytopathogènes, lutte biologique, maladies fongiques

Présentation (ENSA)

Page publiée le 18 octobre 2021