Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Algérie → Master → 2019 → Identification et étude de la pathogénicité des espèces fongiques associées au << seedling blight du blé et étude du comportement de quelques lignées de blé à l’égard de la pourriture du collet

Ecole Nationale Supérieure Agronomique (ENSA) El Harrach (2019)

Identification et étude de la pathogénicité des espèces fongiques associées au << seedling blight du blé et étude du comportement de quelques lignées de blé à l’égard de la pourriture du collet

DJEDOUANI, Anouar

Titre : Identification et étude de la pathogénicité des espèces fongiques associées au << seedling blight du blé et étude du comportement de quelques lignées de blé à l’égard de la pourriture du collet

Auteur : DJEDOUANI, Anouar

Etablissement de soutenance : Ecole Nationale Supérieure Agronomique (ENSA) El Harrach

Grade : Master 2019

Résumé
Les maladies fongiques du blé associées au genre Fusarium sont les principales maladies fongiques dévastatrices du blé dans le monde entier, y compris en Algérie. Elles entraînent des pertes de rendement considérables en réduisant à la fois la quantité et la qualité des grains. L’identification morphologique et culturale a abouti à différencier 8 espèces : Neocosmospora solani (syn. F.solani ) ; F.sporotrochioides ; F.verticillioides ; F.pseudograminearum ou F.graminearum ;F.semitectum ; F.chlamydosporum ;F.acuminatum et Microdochium spp., L’optimum de croissance est situé entre 20 et 30 °C pour les isolats de Fusarium spp. et Microdochium spp. et aucune croissance mycélienne n’a été enregistrée au-delà de 35 °C. L’essai de l’évaluation de l’agressivité des 15 isolats sur le collet par inoculation du sol a montré que tous les isolats ont induit les symptômes typiques de la pourriture du collet. Notant bien que certains de ces isolats ont été obtenus à partir des feuilles et épi. Ainsi que l’isolat FCE-18 de l’espèce F. culmorum est le plus agressif avec IM= 1.54. L’étude du comportement des les lignées de blé tendre à l’égard de F. culmorum a montré que les lignées L5, L13, L15, L17et L18 sont les moins attaquées in vivo au stade plantule. Les notations de 18 lignées in situ sans inoculation artificielle a montré que toutes les lignées ont été attaquée mais avec des indices de maladies différents. Les lignées L15, L13 et L18 sont les plus résistantes dans les deux essais in vivo (stade plantule) et in situ (stade adulte).

Mots clés : IDENTIFICATION/ESPECE FONGIQUE/SEEDLING BLIGHT/BLE DUR/LUTTE BIOLOGIQUE/ALGERIE

Présentation (ENSA)

Page publiée le 16 octobre 2021