Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → France → 2020 → Évaluation par la modélisation bioéconomique de la résilience des systèmes de production agricole dans une région semi-aride : cas de Baalbeck El Hermel - Liban

Institut Agronomique Méditerranéen de Montpellier - (IAMM-CIHEAM) 2020

Évaluation par la modélisation bioéconomique de la résilience des systèmes de production agricole dans une région semi-aride : cas de Baalbeck El Hermel - Liban

Hsayki H.

Titre : Évaluation par la modélisation bioéconomique de la résilience des systèmes de production agricole dans une région semi-aride : cas de Baalbeck El Hermel - Liban

Auteur : Hsayki H.

Etablissement de soutenance : Institut Agronomique Méditerranéen de Montpellier - (IAMM-CIHEAM)

Grade : Master 2. Ingénierie du Développement Territorial et Environnement [IDTE]. 2020

Résumé
La région semi-aride de Baalbeck El Hermel est menacée de plus en plus par les changements climatiques. Les systèmes agricoles constituant la source principale de subsistance des ménages dans cette zone montrent une vulnérabilité importante face à ces perturbations, surtout en ce qui concerne la limite en ressources hydriques. Cette étude a été établie dans le but d’évaluer, par une approche de modélisation bioéconomique, la résilience des systèmes agricoles à Baalbeck El Hermel, et d’identifier leurs stratégies d’adaptation dans des conditions de sécheresse et de pénurie d’eau. Dans ce contexte, nous avons choisi trois exploitations types représentatives de la zone Nord la plus sèche, recevant peu de précipitation. L’analyse des résultats a montré plusieurs comportements et plusieurs niveaux de résilience de ces exploitations : 1) les exploitations spécialisées en cultures maraîchères ou pérennes sont très sensibles aux conditions de sécheresse et ne sont pas résilientes face aux conditions de limite en eau ; 2) l’exploitation diversifiée à dominance olivier est moins sensible et plus résiliente. L’analyse du scénario de tarification en eau a montré une amélioration de la gestion de l’eau mais aussi une limite de la capacité d’adaptation des agriculteurs, d’où la nécessité d’adapter des stratégies de renforcement de la résilience pour la zone ciblée.

Mots-clés : EXPLOITATION AGRICOLE ; RESILIENCE ; CHANGEMENT CLIMATIQUE ; RESSOURCE EN EAU ; EAU DISPONIBLE ; SYSTEME DE PRODUCTION ; SECHERESSE ; MODELE BIOECONOMIQUE ; ZONE ARIDE ; LIBAN

Présentation (CIHEAM-IAMM)

Page publiée le 23 octobre 2021