Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → France → Thèses en préparation → 2021 → Valorisation du Laurus nobilis au sud du Liban

Université Amiens (2021)

Valorisation du Laurus nobilis au sud du Liban

Awada Fatme

Titre : Valorisation du Laurus nobilis au sud du Liban

Auteur : Awada Fatme

Université : Université Amiens en cotutelle avec l’Université libanaise

Discipline : Biologie-Biotechnologies Végétales

Sous la direction de : François Mesnard.

Résumé
Le sujet de la phytothérapie a reçu peu d’importance dans la littérature libanaise. Pourtant que ce petit pays est considéré comme étant une région riche en nombreuses espèces de plantes possédant des propriétés médicinales. 2607 espèces sauvages parmi lesquelles 92 sont endémiques peuvent être trouvées dans seulement 10452 km2 .Dans le monde, 80 % des populations ont recours à des plantes médicinales pour se soigner, par manque d’accès aux médicaments prescrits par la médecine moderne mais aussi parce que ces plantes ont souvent une réelle efficacité. Aujourd’hui, le savoir des tradi-praticiens est de moins en moins transmis et tend à disparaître. C’est pour cela que l’ethnobotanique et l’ethnopharmacologie s’emploient à recenser, partout dans le monde, des plantes réputées actives et dont il appartient à la recherche moderne de préciser les propriétés et valider les usages. La recherche de nouvelles molécules doit être entreprise au sein de la biodiversité végétale en se servant de données ethnopharmacologiques. Le Laurier (Laurus nobilis L.) est tenu en haute estime depuis l’Antiquité, qu’il soit posé en couronne au-dessus de la tête de Jules César ou bien dans un bouquet garni pour parfumer une ratatouille. Il était dédié à Apollo, le Dieu de la lumière et était aussi un symbole de paix et de victoire. De nos jours, ses propriétés sont encore négligées.Les lauriers sont plantés comme des plantes ornementales. C’est une plante résolument méditerranéenne. Ils sont aussi cultivés pour leur utilisation comme aromatisants et médicaments. Au cours des dernières décennies, il a fait l’objet d’une étude approfondie sur ses composants antioxydants. En plus, l’huile essentielle et les arômes du Laurier sont utilisées comme matière de base pour diverses préparations alimentaires, cosmétiques et pharmaceutiques. Il s’agit donc d’une plante économiquement intéressante à étudier.Dans le but de valoriser le Laurier du Liban, nous visons à étudier les points suivants:1. Extraction des huiles essentielles et huiles végétales des graines et des feuilles de la plante cultivée au Liban. 2. Etude de la composition chimique de ses huiles extraites en utilisant différentes techniques telles que HPLC, LC/MS, RMN parmi d’autres. 3. Evaluation in vitro des activités biologiques (antioxydante, antimicrobienne, antiinflammatoire, antibiofilm…) de ces huiles extraites. 4. Utilisation des huiles extraites dans les aliments afin de déterminer ses effets sur la durée de vie de ses aliments d’une part et d’ajouter des propriétés biologiques en améliorant ses valeurs nutritionnelles d’autre part. 5. Introduction de ces huiles dans les produits cosmétiques (savon, crème, …) et évaluation des ses effets. 6. Estimation de l’importance économique de cette plante

En préparation depuis le : 20-01-2021 .

Source : Theses.fr

Page publiée le 2 novembre 2021