Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → France → Thèses en préparation → 2020 → Le développement durable en contexte PME dans un pays en voie de développement : le cas du Maroc

Université Montpellier (2020)

Le développement durable en contexte PME dans un pays en voie de développement : le cas du Maroc

El Halouat Ouiame

Titre : Le développement durable en contexte PME dans un pays en voie de développement : le cas du Maroc

Auteur : El Halouat Ouiame

Université : Université Montpellier

Discipline : Sciences de Gestion

Sous la direction de : Pascal Nguyen.

Résumé partiel
La globalisation des marchés impose des impératifs en matière de compétitivité aux entreprises et entraîne des conséquences sur l’environnement et les hommes. Dans ce contexte, la prise en compte du développement durable (DD) par les entreprises devient une nécessité pour préserver le patrimoine environnemental et social. Le DD peut être atteint grâce à l’adoption du triple bilan (Triple Bottom Line) qui souligne la nécessité d’atteindre trois objectifs simultanément : économique, social et environnemental (Barbier 1987 ; Dwyer 2005 ; Elkington 1997 ; Epstein 2008 ; Robert, Parris et Leiserowitz 2005). Bien qu’il soit soutenu que les grandes entreprises sont plus responsables et capables de mettre en œuvre la RSE, les PME sont également exposées à la nécessité d’être durables (Raynard & Forstater 2002 ; Russo & Tencati 2009). En partageant une vision similaire avec Schumacher (1973), des études récentes suggèrent que les petites entreprises locales peuvent aborder les problèmes de DD plus rapidement et plus efficacement par rapport aux grandes entreprises ayant plus de complexité et de conflits organisationnels (Jenkins 2006 ; Nguyen & Freeman 2009 ; Storey et al. 2010 ; Wilkinson, 1999). L’engagement des entreprises en faveur de l’écologie s’est largement généralisé dans les pays développés. Beaucoup d’entreprises adoptent un comportement environnemental pro-actif. Ainsi, le rôle de la réglementation se réduit, laissant plus de pouvoir aux autres parties prenantes (Menguc et Ozanne, 2005). À l’opposé, dans le cas des pays en voie de développement (PED), les politiques environnementales restent relativement laxistes

En préparation depuis le : 01-10-2020 .

Source : Theses.fr

Page publiée le 15 novembre 2021