Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → France → Thèses en préparation → 2021 → Dynamiques Ouest africaines de gestion durable des semences paysannes : Histoire, évolutions, configuration actuelle (Le cas du COASP-Mali)

Université Montpellier 3 (2021)

Dynamiques Ouest africaines de gestion durable des semences paysannes : Histoire, évolutions, configuration actuelle (Le cas du COASP-Mali)

Agbodjo Omoniyi

Titre : Dynamiques Ouest africaines de gestion durable des semences paysannes : Histoire, évolutions, configuration actuelle (Le cas du COASP-Mali)

Auteur : Agbodjo Omoniyi

Université : Université Montpellier 3 en cotutelle avec l’Institut polytechnique rural de formation et de recherche appliquée de Katibougou ,

Discipline : Sociologie

Sous la direction de : Pascale Moity-maizi.

Résumé partiel
En réponse à la révolution verte et au risque d’érosion de la biodiversité des semences en Afrique de l’ouest, une grande dynamique pour la reconnaissance et la gestion durable des semences paysannes s’est mise en route au cours de cette dernière décennie. La plupart des recherches sur ce sujet ramène au COASP (Comité ouest Africaine des Semences Paysannes) qui a vu le jour à la foire de Djimini en 2011. Le COASP se revendique par ailleurs comme leader sur cette question des semences paysannes. Ses membres reconnaissent et veulent faire « reconnaître le système semencier paysan » comme un élément stratégique pour l’avenir de la production agricole et de la vie paysanne en Afrique de l’ouest. Aujourd’hui l’émergence de l’agroécologie et en particulier de l’agroécologie paysanne, fait monter la question des semences paysannes. Il y a de plus en plus d’acteurs/collectifs s’intéressant à la question des semences et qui se l’approprient ; avec de plus en plus de partenaires financiers, de plus en plus d’accompagnateurs techniques sur cette question. La dynamique ouest africaine pour la sauvegarde de la diversité des semences paysannes à ce jour est portée aussi bien par les paysan-ne-s que par le monde des ONG de développement. La multiplicité des collectifs se traduit par une variété de modes d’organisation collective au niveau des praticien-ne-s pour assurer la gestion des semences paysannes de façon durable et efficace et afin de faire reconnaître le système semencier paysan. Ils varient d’un collectif à un autre, d’une organisation à une autre (au sein d’un même collectif y compris même au sein du COASP). Des points de divergence et discussions apparaissent entre les appellations « cases vivantes de semences - Cases de semences - Banque de gènes communautaire - Banques de gènes - Banques de semences - Banques de semences paysannes » qui sont autant de termes pour désigner un espace de gestion des semences paysannes au niveau de la base ; mais qui sont aussi autant de termes qui révèlent des façons de concevoir et d’administrer la gestion des semences en Afrique de l’ouest. Le sujet de cette recherche doctorale est d’étudier la dynamique collective de gestion des semences paysannes en Afrique de l’Ouest en abordant celle-ci à travers une étude de cas : le COASP, vaste organisation nationale regroupant différents collectifs et très présent, actif, au Mali.

En préparation depuis le : 15-10-2021

Source : Theses.fr

Page publiée le 27 octobre 2021