Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → Projets de recherche pour le Développement → 2020 → G2WAS Architecture génétique de la tolérance au déficit hydrique chez une espèce fruitière pérenne (V. vinifera)

Agence Nationale de la Recherche (France) 2020

G2WAS Architecture génétique de la tolérance au déficit hydrique chez une espèce fruitière pérenne (V. vinifera)

Génétique Sécheresse

Agence Nationale de la Recherche (France)

Titre : G2WAS Architecture génétique de la tolérance au déficit hydrique chez une espèce fruitière pérenne (V. vinifera)

Date : Début et durée du projet scientifique : février 2020 - 48 Mois

Présentation
Chez les espèces pérennes, le rendement et la qualité de la production sont affectés par la contrainte hydrique avec des effets interannuels marqués. Nos connaissances sur les mécanismes physiologiques et la variabilité génétique de ces réponses restent insuffisantes pour adapter les vignobles aux bouleversements attendus notamment au niveau climatique. Le plus souvent, les réponses à la contrainte hydrique n’ont été étudiées que sur un seul cycle végétatif, en considérant les caractères indépendamment les uns des autres et sur des bases génétiques restreintes. Le projet G2WAS ambitionne d’étudier les réponses de la vigne à un déficit hydrique aux échelles intra- et inter-annuelles, en intégrant les dynamiques de production, de stockage et d’utilisation des ressources carbonées dans les systèmes végétatifs et reproducteurs. Cette étude sera abordée sur un panel de diversité optimisé pour représenter la diversité génétique de l’espèce cultivée (V. vinifera). Afin de préciser les bases génétiques et physiologiques des caractères adaptatifs de la réponse à la contrainte hydrique, et de les incorporer aux programmes de sélection, plusieurs approches innovantes seront mises en oeuvre : i) le phénotypage avancé des organes végétatifs et reproducteurs à différents stades de développement, avec un focus sur l’allocation du carbone, ii) l’identification des réseaux de gènes co-régulés par transcriptomique exhaustive (RNAseq) ; iii) l’analyse d’association phénotype-génotype sur génome entier (GWAS) dans un panel de 279 variétés iv) le développement d’un modèle statistique multi-caractères et multi-années pour améliorer la précision de prédiction. Appliquée pour la première fois chez les pérennes, une telle combinaison de méthodes améliorera la détection des QTL et la prédiction des valeurs génétiques individuelles.

Coordinateur : Laurent Torregrosa (Amélioration Génétique et Adaptation des Plantes méditerranéennes et Tropicales)

Partenaires  : GQE Génétique quantitative et Evolution - Le Moulon IFV INST FRANCAIS DE LA VIGNE ET DU VIN MIA Mathématiques et Informatique Appliquées LEPSE Laboratoire d’Écophysiologie des Plantes sous Stress environnementaux AGAP Amélioration Génétique et Adaptation des Plantes méditerranéennes et Tropicales

Financement Aide de l’ANR : 567 269 euros

Présentation (ANR)

Page publiée le 27 octobre 2021