Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → Projets de recherche pour le Développement → 2019 → DROUGHT - Réactions des espèces à la sécheresse, au changement climatique et à l’imprévisibilité du climat (Afrique du Sud)

IRD - Institut de Recherche pour le Développement (2019)

DROUGHT - Réactions des espèces à la sécheresse, au changement climatique et à l’imprévisibilité du climat (Afrique du Sud)

Espèces Climat Sécheresse

IRD - Institut de Recherche pour le Développement, France

Titre : DROUGHT - Réactions des espèces à la sécheresse, au changement climatique et à l’imprévisibilité du climat (Afrique du Sud)

International Research Project (IRP)

Pays : Afrique du Sud

Durée : Janvier 2019 - décembre 2023

Objectifs
L’objectif de cet International Research Project (IRP) est de comprendre les conséquences de la sécheresse, des variations du climat et de l’imprévisibilité du climat sur les risques d’extinction, en considérant trois niveaux : celui de l’individu, celui de la population et celui de l’espèce.

Présentation
Le projet est important pour comprendre les limites de la résilience individuelle face aux changements, qui va influer sur le risque d’extinction d’une population ou d’une espèce, entrainant une perte de biodiversité et ainsi un dysfonctionnement de l’écosystème. L’objet d’étude chois est la souris rayée africaine Rhabdomys, qui est présente dans les zones sèches, avec un climat variable, et qui vit peu de temps. Ainsi, chaque année étudiée représente une génération de souris.

L’IRP enquête plus précisément sur :
* Comment l’adaptabilité sociale des individus leur permet de gérer un changement environnement imprévisible et quelles populations pourront persister dans ce contexte.
* La réaction physiologique aux situations arides et les pistes de sélection génétique grâce à des analyses d’association pangénomique.
* L’impact des contraintes biotiques et abiotiques sur la croissance de la population et les risques d’extinction.
* L’impact des interactions entre espèces (e.g. compétition) sur leur capacité de réponse aux contraintes abiotiques de leur environneme

Partenaires
* Afrique du Sud School of Animal, Plant and Environmental Sciences, University of Witwatersrand, Johannesburg Succulent Karoo Research Station Department of Mammalogy, National Museum Bloemfontein
* France Institut des Sciences de l’Évolution, CNRS-INEE, University of Montpellier, IRD, École Pratique des Hautes Études, Montpellier Institut Pluridisciplinaire Hubert Curien, CNRS, University of Strasbourg Centre de Biologie pour la Gestion des Populations, IRD, INRA, University of Montpellier, Montpellier SupAgro

Financement : Le projet fait suite à l’IRP ECORHAB (2015-2018), co-financé par le CNRS - Institut Ecologie et Environnement et la National Research Foundation (NRF).
L’IRP DROUGHT est actuellement financé par l’Institut Ecologie et Environnement du CNRS et la NRF

Présentation (IRD)

Page publiée le 11 novembre 2021