Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → Projets de recherche pour le Développement → 2017 → SMBA - Apports sédimentaires à la retenue du barrage Sidi Mohamed Ben Abdellah sur le Bouregreg (Maroc)

IRD - Institut de Recherche pour le Développement (2017)

SMBA - Apports sédimentaires à la retenue du barrage Sidi Mohamed Ben Abdellah sur le Bouregreg (Maroc)

Sédiments Barrages Maroc

IRD - Institut de Recherche pour le Développement, France

Titre : SMBA - Apports sédimentaires à la retenue du barrage Sidi Mohamed Ben Abdellah sur le Bouregreg (Maroc)

Pays : Maroc

Durée : 01/06/2017 — 01/12/2020

Contexte
Le programme SMBA est la suite du programme CASBA qui a été financé par le PHC Toubkal de 2016 à 2018. CASBA avait pour objectif de préciser les origines des sédiments arrivant dans le lac du barrage Sidi Mohamed Ben Abdellah sur le Bouregreg près de Rabat au Maroc. Ce programme SMBA qui lui fait suite engage plusieurs partenaires dans le cadre de conventions de recherche signées entre l’UMR HydroSciences Montpellier, le Centre de Recherche sur l’Eau, les Ressources Naturelles, l’Environnement et le Développement Durable ( CERNE2D) de l’Université Mohamed V de Rabat ( UM5) et l’Agence de Bassin Hydraulique du Bouregreg et de la Chaouia de Ben Slimane ( ABHBC).

Objectifs
Le programme SMBA a pour objectif de calculer les entrées de sédiments par ses 3 principaux affluents –Korifla, Grou et Bouregreg- au lac du barrage SMBA sur le Bouregreg, destiné à l’alimentation en eau potable de la grande conurbation côtière de Kénitra à Casablanca, et de les comparer à la sédimentation dans la retenue. La mesure des flux de sédiments est effectuée au cours de chaque évènement pluvieux sur les 3 affluents à l’entrée au barrage depuis 2017, et la bathymétrie est évaluée par des campagnes régulières espacées de quelques années. L’ensemble des mesures hydrologiques et sédimentologiques est effectuée et financée par l’Agence de bassin ABHBC. Au-delà de connaître la masse de sédiments apportés par les rivières, la comparaison avec l’évolution du volume sédimentaire dans la retenue permettra de statuer sur l’importance des apports de berges, et dans le cas supposé où ces apports seraient significatifs, sur les mesures localisées qu’il serait opportun de mettre en place pour réduire significativement l’envasement de la retenue. La mise en place de réponses environnementales adaptées pour réduire le risque d’envasement tirera profit des enquêtes et études menées sur les populations riveraines du barrage SMBA par le CERGéO et l’Université d’Arras durant le programme CASBA.

Partenaires
* France : IRD UMR HydroSciences Montpellier ( HSM) Université de Limoges ( UNILIM)
* Maroc : Agence de Bassin Hydraulique du Bouregreg et de la Chaouia de Ben Slimane ( ABHBC) Université Mohamed V de Rabat ( UM5) : Faculté des Sciences ( FSR), Centre de Recherche sur l’Eau, les Ressources Renouvelables, l’Environnement et le Développement Durable ( CRE), Institut Scientifique ( ISRABAT) Agence régionale de la Météorologie Casablanca ( DMN)

Coordination * Gil Mahé, Directeur de recherche IRD, UMR HSM * Mohamed Ezzaouini, Ingénieur, Agence de Bassin Hydraulique du Bouregreg et de la Chaouia, ABHBC * Ilais Kacimi, Professeur, Université de Rabat

Présentation (IRD)

Page publiée le 9 novembre 2021