Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → Projets de recherche pour le Développement → 2011 → Télédétection et Ressources en Eau en Méditerranée semi-Aride

IRD - Institut de Recherche pour le Développement (2011)

Télédétection et Ressources en Eau en Méditerranée semi-Aride

Télédétection Eau Semi-Aride

IRD - Institut de Recherche pour le Développement, France

Titre : Télédétection et Ressources en Eau en Méditerranée semi-Aride

Laboratoire Mixte International

Pays : Maroc

Durée : 01/01/2011 — 01/01/2021

Objectifs
L’ambition du LMI TREMA est de mener une recherche à la fois fondamentale et finalisée, inscrite dans les priorités nationales (Plan Directeur de gestion des ressources en eau, Plan Maroc Vert pour l’agriculture). Sur la base des travaux scientifiques seront dérivés des outils appropriables par les opérateurs en charge de la gestion quotidienne de l’eau (à des fins d’irrigation notamment), et propres à éclairer la mise en place de politiques publiques à plus long terme.

Au-delà de la recherche et ses applications, le LMI TREMA a pour objectif de contribuer à la formation continue des cadres des partenaires gestionnaires de la ressource en eau du bassin (ORMVAH et ABHT) et à la formation par la recherche. Le LMI joue un rôle moteur dans la création d’un master international sur les techniques de la gestion de l’eau ayant vocation à rayonner sur la région Méditerranéenne.

Présentation
Les recherches développées par le LMI TREMA portent sur la gestion durable de l’eau dans les bassins versants typiques de la Méditerranée du Sud qui associent zones montagneuses faisant office de château d’eau, zone intermédiaire de transfert ou stockage transitoire (lacs de barrage), agriculture pluviale et zones irriguées, lesquelles mobilisent 80% des ressources en eau disponibles. Les travaux, principalement menés à l’échelle du bassin versant du Tensift (qui se déploie sur plusieurs zones géographiques depuis les sommets du Haut Atlas jusqu’à la plaine du Tensift), ont pour double ambition : * Améliorer la compréhension des principaux processus de redistribution de l’eau à l’échelle du bassin versant, notamment les processus de production d’eau en montagne, ainsi que l’étude du bilan hydrique des zones irriguées. Ces travaux contribuent à la mise en place une plateforme numérique de modélisation-observation, reproduisant le fonctionnement hydrologique intégré du bassin, et d’établir des scénarios d’évolution des ressources en eau dans un contexte anthropique et climatique en forte évolution ; * Caractériser le cycle de l’eau terrestre à l’échelle de la Méditerranée du Sud à partir de l’analyse de longues séries temporelles d’indicateurs du fonctionnement éco-hydrologique des surfaces dérivés de l’observation satellitaire.

Partenaires  : Université Cadi Ayyad ( UCA Marrakech), Maroc Faculté des Sciences Semlalia ( FSSM), Maroc Faculté des Sciences et Techniques ( FSTM), Maroc Ecole Nationale des Sciences Appliquées ( ENSA Safi), Maroc Direction de la Météorologie Nationale ( DMN), Maroc Centre National de l’Energie, des Sciences et des Techniques Nucléaires ( CNESTEN), Maroc Office Régional de Mise en Valeur Agricole du Haouz ( ORMVAH), Maroc Agence du Bassin Hydraulique du Tensift ( ABHT), Maroc Centre d’Etudes Spatiales de la Biosphère ( CESBIO), France HydroSciences Montpellier ( HSM), France Université Mohammed VI Polytechnique ( UM6P) :

Co-Direction : * Salah ER-RAKI - Faculté des Sciences et Techniques, Université Cadi Ayyad (UCA Marrakech, MAROC) *Vincent Simonneaux ‐ IRD, UMR 113 CESBIO (Marrakech, MAROC)

Implantation : Faculté des Sciences Semlalia, Université Cadi Ayyad Marrakech - Unité Mixte de Recherche : CESBIO centre d’Etudes Spatiales de la Biosphère

Présentation (IRD)

Page publiée le 11 novembre 2021