Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → Projets de recherche pour le Développement → 2016 → LMI NAILA : gestion des ressources en eau dans les milieux ruraux (Tunisie)

IRD - Institut de Recherche pour le Développement (2016)

LMI NAILA : gestion des ressources en eau dans les milieux ruraux (Tunisie)

EAU Gestion Ruralité

IRD - Institut de Recherche pour le Développement, France

Titre : LMI NAILA : gestion des ressources en eau dans les milieux ruraux (Tunisie)

Pays : Tunisie

Durée : 01/10/16 — 01/12/23

Contexte
La Tunisie est aujourd’hui confrontée à des compétitions et des tensions accrues entre les usages (agricoles, industriels, domestiques), entre les territoires (villes / campagnes, amont / aval) et entre les acteurs intervenant dans la gestion de l’eau (usagers, gestionnaires, public, privé). Mieux comprendre de telles situations de tension implique de s’interroger sur les modes de gestion en cours et sur leur histoire, sachant qu’il convient de mieux prendre en compte les spécificités des différents territoires et de leurs populations. Les modes de gestion à envisager doivent tenir compte de l’évolution des contraintes et opportunités induites par le changement global, tout en considérant les implications sociales, économiques et environnementales

Présentation
Afin de repenser les modes de gestion des ressources en eau dans les milieux ruraux tunisiens, le LMI NAILA propose de répondre aux enjeux principaux suivants :
* Comprendre les différentes formes que prennent les relations eaux / sociétés au sein des territoires, la manière dont elles évoluent et les conflits et tensions que cela suscite autant que les situations porteuses de renouvellement des pratiques et des relations entre acteurs ;
* Articuler les différentes échelles d’action possibles, depuis la parcelle jusqu’au territoire de gestion, en passant par le paysage, et comprendre les interactions entre les composantes majeures au sein du territoire de gestion ;
* Considérer les dimensions quantitative et qualitative des ressources en eau.

Les connaissances produites permettront de disposer d’éléments solides pour envisager des stratégies d’adaptation au changement global. Ces stratégies sont traitées prospectivement par les membres du LMI dans le cadre de projets en cours, et elles seront approfondies dans le second quinquennal.

Le LMI s’appuie sur deux milieux-modèles : le bassin versant du Lebna dans le Cap Bon et le bassin versant du Merguellil dans la région de Kairouan. Ces deux milieux-modèles sont étudiés depuis plus de deux décennies dans le cadre de la collaboration historique entre les partenaires tunisiens et l’IRD. L’articulation des activités sur ces deux sites doit permettre d’accroître : (1) la pertinence des analyses via les études comparatives ; (2) la généricité des développements méthodologiques dans une perspective de représentativité des territoires méditerranéens.

Partenaires
INRGREF - Institut National de Recherches en Génie Rural, Eaux et Forêts (Tunis, Tunisie) INAT - Institut National Agronomique de Tunisie (Tunis, Tunisie) IRD : UMR 144 ‐ LISAH ‐ Laboratoire d’étude des interactions sol–agrosystèmes‐hydrosystèmes UMR 183 ‐ G‐EAU - Gestion de l’eau, acteurs et usages UMR 113 ‐ CESBIO ‐ Centre d’études spatiales de la biosphère

Porteurs du LMI : * Mekki Insaf , Institut National de Recherches en Génie Rural, Eaux et Forêts, Tunis * Frédéric Jacob - IRD, UMR LISAH

Présentation (IRD)

Page publiée le 9 novembre 2021