Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → Projets de recherche pour le Développement → 2021 → BIOTEC H2 : Production de biohydrogène par des procédés biotechnologiques (Tunisie)

IRD - Institut de Recherche pour le Développement (2021)

BIOTEC H2 : Production de biohydrogène par des procédés biotechnologiques (Tunisie)

Biohydrogène Tunisie

IRD - Institut de Recherche pour le Développement, France

Titre : BIOTEC H2 : Production de biohydrogène par des procédés biotechnologiques (Tunisie)

Pays : Tunisie

Durée : 01/03/2021 — 01/03/2026

Contexte
La Tunisie produit près de 2,5 millions de tonnes de déchets municipaux solides par an, dont 700 000 tonnes concentrés dans le Grand Tunis. Ces déchets solides, en constante progression (environ 2% par an), sont à 70 % constitués de matières organiques et sont rejetés pour la plupart en l’état dans des décharges. Pourtant, cette matière organique contient une grande quantité de substrats fermentescibles susceptibles d’être convertis en BioH2. C’est dans ce contexte général que le LMI BIOTEC H2 s’intègre. Il a pour objectif global d’évaluer et d’optimiser la biovalorisation d’une partie de ces déchets organiques en vecteurs énergétiques, (principalement le BioH2 puis méthane et/ou électricité) et en bioemballages.

Objectifs
Le LMI BIOTEC H2 a pour objectif à long terme (sur 5-10 ans) d’évaluer puis de disposer d’un bioprocédé efficace – ayant un taux de recouvrement énergétique supérieur à 1 ; TRE = quantité d’énergie produite/l’énergie dépensée – et qui soit facile à mettre en œuvre pour produire des vecteurs énergétiques à partir de déchets agroalimentaires. Cependant, la filière BioH2 ne peut être viable que si elle rentre dans un contexte économique rentable. Nous voyons bien ici qu’il est donc nécessaire d’optimiser chaque étape dans le but de proposer une valorisation/traitement de déchets agroalimentaires en vecteurs énergétiques (BioH2, CH4, électricité) et bio-emballages. L’objectif final sera de rentabiliser économiquement le bioprocédé et d’obtenir un effluent compatible avec un rejet dans la nature. Pour ce faire, 6 axes scientifiques (WP : WorkPackages) ont été créés en fonction de l’organigramme de travail et des objectifs définis pour ce LMI BIOTEC H2

Présentation
Dans le contexte énergétique mondial actuel, une transition énergétique est obligatoire pour espérer atténuer la crise environnementale à venir. L’hydrogène, vecteur d’énergie décarbonée au rendement énergétique parmi les plus élevés, est considéré comme incontournable pour l’avenir dans la mesure où sa production sera la plus "propre" possible. La voie de production biologique d’H² (BioHydrogène ou BioH2) par fermentation obscure (sans lumière) à haute température et en milieu salé, représenterait une technologie génératrice d’énergie et pleinement respectueuse de l’environnement. De surcroît, ce type de bioprocédé cumulerait un triple avantage : * Produire de l’H², * Dégrader une pollution ou des résidus organiques non valorisés (déchets verts), * l’eau douce en utilisant de l’eau de mer.

Partenaires
* Instituts de recherche : ISSBAT : Institut Supérieur des Sciences Biologique Appliquées de Tunis ; 6 rue Zouheir Essafi - 1006 Tunis - TUNISIE INRAP : Institut National de Recherche et d’Analyses Physico-chimiques ; Technopole Sidi Thabet - 2020 Ariana - TUNISIE INSA, INRAE, CNRS : Institut National des Sciences Appliquées ; 135 avenue de Rangeuil - 31077 Toulouse-FRANCE M.I.O : Institut Méditerranéen d’Océanologie ; Campus de Luminy, Bât. Oceanomed - 13288 Marseille Cedex 09 –FRANCE
* Laboratoires : LMEDD (ISSBAT) : Laboratoire des Matériaux et de l’Environnement pour le Développement Durable BeB (ISSBAT) : Laboratoire de Bioressources Environnement et Biotechnologies LMTA (INRAP) : Laboratoire des Matériaux, Traitement et Analyse LMU (INRAP) : Laboratoire des Matériaux Utiles LSN (INRAP) : Laboratoire des Substances Naturelles LEGI : Laboratoire d’Economie et de Gestion Industrielle TBI (INSA, INRAE, CNRS) : Toulouse Biotechnology Institute, Bio&Chemical Engineering MEB (M.I.O) : Microbiologie Environnementale et Biotechnologie

Présentation (IRD)

Page publiée le 2 novembre 2021