Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Algérie → Master → 2020 → Intégration de l’architecture bioclimatique dans la conception des éco-quartiers –Souk-Ahras

Université 8 mai 1945 de Guelma (2020)

Intégration de l’architecture bioclimatique dans la conception des éco-quartiers –Souk-Ahras

DRIDI, ASMAHENE

Titre : Intégration de l’architecture bioclimatique dans la conception des éco-quartiers –Souk-Ahras

Auteur : DRIDI, ASMAHENE

Université de soutenance : Université 8 mai 1945 de Guelma

Grade : Master Architecture 2020

Résumé
L’habitat spontané est une forme d’urbanisation développée par les populations à faibles revenus dans les pays en développement. Il se caractérise par une densité maximale, réalisé sans équipements, ni infrastructures. L’habitat spontané est un phénomène qui s’est développé plus vite. La conséquence de ce développement revient à plus causes telle la rupture d’équilibre entre l’offre et la demande en matière de logements décents. Face à cela, de nombreuses actions politiques ont été entreprises pour éradiquer cette forme de création urbaine. L’Algérie, à l’image d’autres pays n’a pas échappé à ce fléau, ce ne sont pas uniquement les grandes concentrations urbaines qui souffrent de cette production de parties de ville, mais c’est aussi le cas des zones rurales. Par ce fait, notre travail de recherche s’intéresse à l’habitat spontané dans la wilaya de Guelma et plus particulièrement au niveau du quartier « Fendjel ». Ainsi, l’objectif de ce travail est d’intervenir sur l’habitat de ce quartier pour améliorer les conditions de vie des habitants. Mots clés : L’habitat spontané, Guelma, quartier « Fendjel », Intervenir, Améliorer.

Mots clés : Habitat, Architecture bioclimatique, Eco-quartier, Développement durable, wilaya de Souk-Ahras.

Présentation

Version intégrale (8,1 Mb)

Page publiée le 7 novembre 2021