Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → Projets de recherche pour le Développement → 2016 → AEROCLO-SA - Aérosols, Rayonnement et Nuages en Afrique Australe

IRD - Institut de Recherche pour le Développement (2016)

AEROCLO-SA - Aérosols, Rayonnement et Nuages en Afrique Australe

Aérosols, Rayonnement, Nuages

IRD - Institut de Recherche pour le Développement, France

Titre : AEROCLO-SA - Aérosols, Rayonnement et Nuages en Afrique Australe

Pays : Afrique du Sud, Namibie

Durée : Janvier 2016 - décembre 2019

Contexte
La représentation de l’interaction nuage-aérosol-rayonnement demeure l’une des plus grandes incertitudes du climat, qui limite notre capacité à reconstruire et à prédire avec précision les changements climatiques futurs. L’Atlantique Sud-Est est une région où les charges élevées d’aérosol atmosphérique et les stratocumulus semi-permanents cohabitent. Cette zone fournit un laboratoire naturel unique pour étudier la gamme complète des interactions aérosol-radiation et aérosol-nuage et leurs perturbations du bilan radiatif de la Terre. Outre les connaissances fondamentales qui peuvent être obtenues à partir de l’étude de cet environnement, ces perturbations des systèmes radiatifs ont un impact significatif, pas seulement localement, mais aussi par des connexions globales sur des changements climatiques plus importants. Il n’y a jamais eu de description détaillée, bien que les mesures du système combi

Objectifs
Le projet AErosol RadiatiOn and CLOuds in Southern Africa (AEROCLO-SA) a mené une étude centrée sur l’Atlantique Sud-Est au large de la côte occidentale de l’Afrique Australe pour fournir une nouvelle évaluation des interactions entre les aérosols, les nuages et le rayonnement et leur représentation dans les modèles globaux et régionaux.

AEROCLO-SA a fourni un large éventail de mesures aéroportées, au sol et par satellite des nuages, des aérosols et leurs impacts radiatifs pour : * améliorer la représentation dans les modèles d’aérosols absorbant et diffusant * réduire l’incertitude de l’effet radiatif direct, semi-direct et indirect, et leur impact sur les stratocumulus * améliorer les algorithmes de télédétection de nuages et des aérosols

Partenaires  : *Institut de Recherches sur la Catalyse et l’Environnement de Lyon (IRCELYON)* Laboratoire d’Aérologie (LA) * Laboratoire Atmosphères, Milieux, Observations spatiales (LATMOS) * Laboratoire Interuniversitaire des Systèmes Atmosphériques (LISA) * Laboratoire d’Optique Atmosphérique, Université Lille I

Financement : Agence Nationale de la Recherche (ANR)

Présentation (IRD)

Page publiée le 9 novembre 2021