Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Maroc → DES ou DESA → Suivi spatio-temporel de la couverture neigeuse dans le haut atlas de Marrakech à l’aide des images spot-végétation (période 1998-2005)

Université Abdelmalek Essaadi (2006)

Suivi spatio-temporel de la couverture neigeuse dans le haut atlas de Marrakech à l’aide des images spot-végétation (période 1998-2005)

Boudhar Abdelghani

Titre : Suivi spatio-temporel de la couverture neigeuse dans le haut atlas de Marrakech à l’aide des images spot-végétation (période 1998-2005)

Auteur : Boudhar Abdelghani

Etablissement de soutenance : Université Abdelmalek Essaadi (Maroc)

Grade : Diplôme d’Études Supérieures Approfondies 2006

Résumé
La dynamique de l’enneigement est peu étudiée dans le Haut Atlas marocain. Pourtant, sous ces hautes altitudes, la neige représente une source d’eau non négligeable pour les populations vivant en aval et plus particulièrement au printemps et en début d’été. Les données acquises par les capteurs optiques (réflectances et indices de neige dérivés) peuvent être pertinentes pour le suivi spatial et temporel de la couverture neigeuse. L’objectif de cette étude est de calculer la couverture neigeuse et de suivre son évolution spatio-temporelle à l’aide d’une série d’images SPOT-VEGETATION à basse résolution spatiale mais haute répétitivité temporelle couvrant la période 1998 à 2005. Dans une phase de préparation des données nous avons extrait la fenêtre Tensift et ensuite sélectionné les images complètes, sans nuages et acquises avec des angles de visées quasi verticales. Après, nous avons calculé la surface neigeuse globale, par tranche d’altitude, par bassin versant et selon l’exposition des versants en utilisant une équation exponentielle reliant un indice de neige modifié (MSI) au surface neigeuse. Cette équation est obtenue lors d’un travail antérieur à la base d’une combinaison des images hautes résolution (LANDSAT-TM) avec des images basses résolution (SPOT-VGT). Les résultats obtenus montrent une grande variabilité spatiale et temporelle de la couverture neigeuse. Dans un objectif de validation des résultats obtenus, une comparaison entre les profiles des surfaces calculées avec les précipitations liquides et les épaisseurs de neige mesurés à la station d’Oukaimden a été faite, elle montre une cohérence globale.

Version intégrale (memoireonline)

Page publiée le 22 septembre 2010, mise à jour le 12 janvier 2018