Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → ONG/NGO Coopération décentralisée → Niger → Préparation, réponse d’urgence et prévention EHA relatives aux épidémies de choléra et de la HVE dans les régions de Diffa, Tillaberi et Tahoua

2019

Préparation, réponse d’urgence et prévention EHA relatives aux épidémies de choléra et de la HVE dans les régions de Diffa, Tillaberi et Tahoua

Niger

Financial Tracking Service - FTS Archives (OCHA)

Titre : Préparation, réponse d’urgence et prévention EHA relatives aux épidémies de choléra et de la HVE dans les régions de Diffa, Tillaberi et Tahoua

Pays /Région : Niger
Localisation : * Diffa Diffa Maine Soroa Bosso Goudoumaria Nguigmi *Tahoua Bouza Keita Konni Malbaza Madaoua *Tillabery Ayerou Ouallam Kollo Tera Tillaberi

Code projet : HNER19-10-154897-1

Durée : 01/01/2019 — 31/12/2019

Contexte _La dernière épidémie de choléra dans la région de Diffa date de Février 2015 qui était un prolongement de l’épidémie de 2014 où 6 régions des 8 que compte le pays avaient enregistrées des cas (sauf les régions d’Agadez et de Niamey). En 2018, la région de Tahoua a enregistré une épidémie de cholera dans les Districts de Konni, Madaoua, Keita et Malbaza avec 292 cas et 12%, soit une létalité de 4.1% restant supérieur au taux de moins de 1% recommandé par l’OMS, pour juger de l’efficacité de la prise en charge des cas de choléra dans les formations sanitaires. Ce taux élevé s’explique également par une absence de recours précoce aux niveaux des formations sanitaires. Il manque aussi de mécanismes communautaires de prise en charge de la diarrhée d’où la nécessité de mettre en place des points de réhydratation orale pour la prise en charge des cas de diarrhées avant d’atteindre les centres de santé. Même si une certaine accalmie est enregistrée dans la région de Diffa et la zone endémique de la région de Tillaberi, l’épidémie sévit dans les états frontaliers du Nigeria et en particulier dans l’état de Borno frontalier avec la région de Diffa constituant un facteur de risque compte tenu des échanges commerciaux entre les deux pays mais aussi et surtout la crise relative aux mouvements de populations. La situation de l’épidémie en milieu urbain, dans les régions de Maradi et Tahoua accentue le risque pour le reste du pays via le transport en commun et les différents échanges. Les sensibilisations devront ainsi être renforcées ainsi que la promotion de bonnes pratiques d’hygiène incluant le traitement d’eau à domicile. L’UNICEF à travers son projet régional choléra avait positionné des stocks de contingences pouvant permettre la prise en charge de 10 cas et une réponse coup de poings pour 500 personnes dans 6 formations sanitaires de la région de Diffa. Les autres formations sanitaires manquent de capacités suffisantes pour une désinfection rapides des maisons des malades et environnants, d’où une nécessité de les accompagner à travers la mise à disposition de matériels adéquats, d’intrants et de formation sur les techniques de désinfection. L’UNICEF en tant qu’agence lead a aussi procédé à de levées de fonds à travers le CERF RR où les acteurs opérationnels ont été mobilisés pour la riposte de l’épidémie en cours.

Résumé
Ce projet cible les régions de Diffa, Tahoua et Tillaberi en termes de réponse aux épidémies de cholera et HVE pour environs 294000 personnes issuent de 42000 ménages

Organisation (s) : United Nations Children’s Fund
Partenaires de mise en oeuvre : ONGs Internationales et nationales ; DRHA ; DDHAs ; DRSP et DS ;

Financement : 400,000 $

FTS Archives - Office for the Coordination of Humanitarian Affairs (OCHA)

Page publiée le 14 novembre 2021